La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -205-Trois Théâtres à Aix et Marseille

Les temps forts du Festival de Pâques

Les temps forts du Festival de Pâques - Critique sortie Théâtre
Photo : Laurence Equilbey dirige Bach en ouverture du Festival.

Publié le 20 décembre 2012 - N° 205

La première édition affiche un éclectisme réjouissant, avec jeunes talents, valeurs consacrées, création contemporaine ou musique sacrée.

Renaud Capuçon n’a pas d’œillères, comme le prouve sa programmation de la première édition du Festival de Pâques. La manifestation s’ouvre avec les instruments anciens du Concerto Köln et les voix d’Accentus dans la Passion selon Saint Jean de Bach, dirigée par Laurence Equilbey (26 mars). Une version à coup sûr sans emphase, au plus près du texte. On retrouvera des instruments historiques avec le Quatuor Chiaroscuro (30 mars) dans un programme Beethoven-Mendelssohn (30 mars). Tout au long du Festival, les jeunes talents se succèdent au Grand Théâtre, de la soprano glamour Sonya Yoncheva (27 mars) aux musiciens de l’Orchestre des jeunes Gustav Mahler dirigé par le solide Herbert Blomstedt (28 et 29 mars), en passant par l’alléchant projet de Génération @ Aix mêlant en musique de chambre différentes générations d’artistes (28 mars et 4 avril). Le violoniste canadien James Ehnes, encore peu connu en France, donne un récital solo attendu, de Bach à Bartok (29 mars), tandis que le pianiste Daniil Trifonov, grand prix du Concours Tchaïkovski, joue la redoutable Sonate en si mineur de Liszt (30 mars).

Le génial Jörg Widmann

Valeurs sûres ensuite avec Gidon Kremer (31 mars) ou, côté voix, Matthias Goerne (3 avril dans La Belle meunière de Schubert) et Angelika Kirchschlager (6 avril). Les grandes phalanges symphoniques sont aussi à la fête, avec l’Orchestre de l’Opéra de Paris que l’on entend trop rarement dans le répertoire symphonique (Une Vie de héros de Strauss sous la direction de Philippe Jordan, 30 mars) ou encore l’énergique Orchestre de chambre d’Europe, dirigé par Semyon Bychkov (avec les sœurs Labèque en solistes dans le Double concerto de Poulenc, 2 avril). Amateurs de musique contemporaine, ne manquez pas la création de la pièce du génial Jörg Widmann dans le cadre de la carte blanche dédiée à Renaud Capuçon (5 avril) et le portrait Dutilleux (6 avril). Enfin, pour digérer toute cette programmation ambitieuse, un seul conseil : réservez votre place pour la conférence sur l’humour dans la musique, par Alfred Brendel (le 1er avril, bien sûr !).

 

Antoine Pecqueur

 

A propos de l'événement

Festival de Pâques
du Mardi 26 mars 2013 au Dimanche 7 avril 2013


Théâtre du Jeu de Paume, 21 rue de l’Opéra, 13 100 Aix-en-Provence. Théâtre du gymnase, 4 rue du Théâtre français, 13001 Marseille. Grand Théâtre de Provence, 380, avenue Max-Juvénal, 13100 Aix-en-Provence. Tél : 08 2013 2013. www.lestheatres.net.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre