La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -202-Les Gémeaux, scène nationale de Sceaux

Les Rendez-Vous Chorégraphiques de Sceaux

Les Rendez-Vous Chorégraphiques de Sceaux - Critique sortie Danse Sceaux Les Gémeaux

Abou Lagraa / Maguy Marin / Ballet de Lorraine - Joëlle Bouvier et Régis Obadia / Mourad Merzouki / Céline Lefèvre/ Amala Dianor / José Montalvo

Publié le 1 octobre 2012 - N° 202

Voyage vers d’autres cultures, voyage vers le passé et perspectives d’avenir : la danse est un  art sans frontières lors des Rendez-Vous Chorégraphiques de Sceaux.

Chaque année, les Rendez-Vous Chorégraphiques de Sceaux présentent une programmation à la fois grand public et exigeante, qui donne à voir le travail de grands noms de la scène contemporaine tout en restant ouverte aux créations et à l’émergence de langages nouveaux. Le premier week-end du festival, du 5 au 7 avril 2013, sera ainsi l’occasion de découvrir la nouvelle création d’Abou Lagraa, El Djoudour (Les Racines), que le chorégraphe revendique comme une « étape de vie » autant qu’une étape artistique : à la recherche de ses racines, et notamment de ses racines algériennes, Abou Lagraa explore sa culture à la fois occidentale et maghrébine. Il se penche tout particulièrement sur la place que tient le corps dans sa culture musulmane : le corps peut être dans ce cadre aussi bien objet de sacrifice que de désir et de soin. Le chorégraphe et les quatorze danseurs seront accompagnés dans cette quête par la musique d’Olivier Innocenti et les chants sacrés d’Houria Aïchi.

Reprises et transmissions

Le week-end suivant, du 12 au 14 avril, il ne faudra pas manquer un programme qui questionne l’esthétique des grands jours de la « jeune danse française » des années 1980 – et qui, surtout, nous invite à découvrir ce que cette danse peut révéler de neuf chez des interprètes d’aujourd’hui. La soirée commencera avec le magnifique Duo d’Eden de Maguy Marin, dans lequel les corps, comme en apesanteur, s’attirent, coulissent, se fondent, nous renvoyant à des questions artistiques autant que techniques : qu’est-ce qui fait que deux corps parviennent à s’aimanter sans glisser, à s’attacher tout en restant en mouvement ? Puis les danseurs du Ballet de Lorraine interprèteront Welcome to Paradise, que leur ont transmis les chorégraphes Joëlle Bouvier et Régis Obadia. Une autre vision de l’amour, empreinte d’un imaginaire cinématographique, à la fois violente et passionnée, à mille lieues des esthétiques d’aujourd’hui : un challenge que les danseurs du Ballet de Lorraine ont choisi de relever.

Du hip-hop au burlesque

Le voyage se poursuit avec Käfig Brasil, de Mourad Merzouki (du 18 au 21 avril), dans lequel le chorégraphe hip-hop invite d’autres auteurs – Anthony Egéa, Céline Lefèvre, Denis Plassard, Octavio Nassur, et les interprètes eux-mêmes – à chorégraphier pour onze danseurs cariocas et à faire cheminer le public entre différents univers. La plongée dans le hip-hop et dans les savoureux renouvellements de cette esthétique se prolongera les 24 et 25 avril avec une soirée composée des spectacles Des Branchés de Céline Lefèvre et Crossroads d’Amala Dianor. Enfin, du 16 au 18 mai, la création 2013 de José Montalvo rendra hommage au personnage de Don Quichotte ainsi qu’au cinéma burlesque : une méditation poétique et déjantée.

Marie Chavanieux

A propos de l'événement

Les Rendez-Vous Chorégraphiques de Sceaux
du Vendredi 5 avril 2013 au Samedi 18 mai 2013
Les Gémeaux
49, avenue Georges Clemenceau, 92330 Sceaux
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse