La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -269-Théâtre Les Gémeaux

Le Marchand de Londres de Francis Beaumont mes Declan Donnellan

Le Marchand de Londres de Francis Beaumont mes Declan Donnellan - Critique sortie Théâtre Sceaux Théâtre Les Gémeaux - Scène nationale de Sceaux
Crédit : Johan Persson Légende : Le scénographe Nick Ormerod et le metteur en scène Declan Donnellan.

Théâtre / De Francis Beaumont/ mes Declan Donnellan
Entretien/ Declan Donnellan

Publié le 20 septembre 2018 - N° 269

Le metteur en scène Declan Donnellan, familier du plateau des Gémeaux, revient avec une nouvelle création : Le Marchand de Londres. Signé par un contemporain de Shakespeare, Francis Beaumont, ce pastiche baroque est aussi une percutante satire politique.

Vous dites que « cette farce hilarante pose des questions très pertinentes ». Lesquelles ?

Declan Donnellan : Francis Beaumont a écrit cette comédie à l’époque de Shakespeare, à un moment où le théâtre est menacé par un public de plus en plus hostile à l’art et à la culture. Quelques années plus tard tous les théâtres seront fermés par le nouveau gouvernement révolutionnaire. À chaque fois que je lis ces pièces de Shakespeare, Beaumont, Middleton, j’ai l’impression que leurs auteurs les ont réécrites pour qu’elles parlent de notre époque. Tout y semble nouveau ! Une œuvre d’art est vivante, différente à chaque fois que nous nous en saisissons. Les textes forts parlent toujours du moment présent, car ils sondent les recoins de la condition humaine d’une manière qui ne peut être expliquée. Ils n’opèrent pas rationnellement. Ces textes traversent les siècles et continuent à nous montrer la vie. Et la vie n’est pas un état, elle est un processus, elle change.

« Ces textes traversent les siècles et continuent à nous montrer la vie. »

Pourquoi avoir choisi de la monter avec les comédiens du Théâtre Pouchkine ?

D. D. : Nous ne choisissons pas une pièce de manière isolée, nous la choisissons parce qu’elle est inspirée par les acteurs. Nous avons donc choisi Le Marchand de Londres [The Knight of the Burning Pestle] car elle correspond aux acteurs russes avec lesquels nous travaillons depuis plus d’une douzaine d’années, à travers Pouchkine, Shakespeare, Tchekhov… C’est la première fois que nous mettons en scène une pièce de Beaumont, et nous avons hâte d’explorer son humour outrancier avec nos acteurs russes.

Dans quel contexte scénographique souhaitez-vous, avec le scénographe Nick Ormerod, placer cette mise en scène ?

D. D.: Comme moi, il débutera les répétitions sans aucune idée préconçue. Nous construisons le spectacle, y compris la scénographie, entièrement à partir de notre travail avec les acteurs. Avec nos troupes russe et française nous organisons toujours une période d’expérimentation bien avant les répétitions. Nous emmenons la troupe loin de Moscou, à la campagne, dans un endroit que nous appelons ‘Les Bois’, pendant une semaine, afin d’explorer le texte. Puis Nick conçoit la scénographie, qui donne un espace à ce que nous avons découvert dans ‘Les Bois’. Toute vision ou mise en scène préalable est futile d’un point de vue artistique si nous ne nous laissons pas surprendre par l’immédiateté de notre travail avec les acteurs. Le théâtre est faible s’il n’est pas fort visuellement, mais s’il ne parle pas de l’humain, ce n’est même pas du théâtre.

Propos recueillis par Marie-Emmanuelle Dulous de Méritens

A propos de l'événement

Le Marchand de Londres
du Mercredi 16 janvier 2019 au Samedi 2 février 2019
Théâtre Les Gémeaux - Scène nationale de Sceaux
49, avenue Georges Clemenceau, 92330 Sceaux.

Spectacle en russe surtitré.


Tél : 01 46 61 36 67. www.lesgemeaux.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre