La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -158-ondif

Le Comte de Monte-Cristo

La survie des utopies

L’auteur et concepteur scénique québécois Daniel Danis poursuit avec Kiwi une quête artistique et citoyenne.

Publié le 10 mai 2008

Dans la Maison des Arts de Créteil, devenue pour l’occasion salle obscure, l’Orchestre national d’Île-de-France donne voix au Comte de Monte-Cristo, adaptation du roman d’Alexandre Dumas réalisée par Henri Fescourt en 1929.

Marc-Olivier Dupin s’est chargé avec un plaisir non dissimulé d’écrire la partition pour ce monstre cinématographique de près de quatre heures. Familier de l’exercice, par son travail sur Nana de Jean Renoir notamment, il s’est imprégné de ce double chef-d’œuvre littéraire et cinématographique, composant au fil du récit, plan par plan, pour donner aux personnages leur couleur orchestrale propre. « La force de l’intrigue, l’intensité des sentiments doivent être accompagnées au premier degré, souligne-t-il. Il me semble nécessaire d’écrire des musiques heureuses pour les moments de bonheur, d’accompagner dans les tréfonds de la tristesse les situations dramatiques ou parfois d’être dans l’ironie d’un personnage ». À la direction, Marc-Olivier Dupin retrouvera, sur l’écran tendu au-dessus de l’orchestre, ce chef-d’œuvre qui est désormais un peu le sien.

J.-G. Lebrun


Samedi 24 mai à 18h dans la grande salle.

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra