La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -191-top

JEAN-MARIE BESSET

JEAN-MARIE BESSET - Critique sortie Théâtre

Publié le 10 octobre 2011

TYPOLOGIE DES ATTACHEMENTS

JEAN-MARIE BESSET CONFRONTE EN UN SPECTACLE UNIQUE, SUR LE THEME DU MARIAGE, LA PIECE DE MUSSET ET LA TRANSPOSITION CONTEMPORAINE DONT IL EST L’AUTEUR.

«Le titre de la pièce allie les titres des deux pièces : celle de Musset et la mienne. Le xixe affirme qu’il faut se marier, alors que dans ma pièce, l’affirmation de l’ego contredit l’impératif moral. De pièce en pièce, je continue à traquer l’idéal amoureux dans un monde où tous les coups sont possibles. L’idée d’un couple qui dure toute la vie est devenue très rare. Aujourd’hui, la relation entre une femme et un homme passe par beaucoup d’expériences faites ensemble et séparément. On n’est plus dans la candeur et la naïveté. Musset était l’homme des sincérités successives. Sa pièce se termine par une demande en mariage. Dans Je ne veux pas me marier, l’héroïne, Vivien, va essayer d’inventer une autre solution que celle de ce mariage qu’elle redoute. C’est en relisant les proverbes de Musset que j’aime beaucoup que m’est venue l’idée d’écrire un proverbe pour aujourd’hui dans le même ton, le même style. J’ai associé ces deux proverbes puisque l’un a inspiré l’autre, dans l’esprit et dans la forme. A Montpellier, j’ai créé la pièce avec quatre acteurs. Je la reprends avec un seul comédien et deux comédiennes : l’idée, c’est que les hommes n’ont pas beaucoup changé alors que les femmes, beaucoup.»

Propos recueillis par Catherine Robert


Il faut je ne veux pas (Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée, d’Alfred de Musset et Je ne veux pas me marier, de Jean-Marie Besset) ; mise en scène
de Jean-Marie Besset. Du 20 au 25 janvier 2012.

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre