La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -236-Goethe~Institut

Isabelle H. (des victimes, on en fait toujours)*

La pièce de Thomas Köck résonne avec les angoisses du monde actuel. Elle interroge les répercussions occidentales des affrontements interreligieux au lointain.

De Thomas Köck

Publié le 24 septembre 2015 - N° 236

La pièce de Thomas Köck résonne avec les angoisses du monde actuel. Elle interroge les répercussions occidentales des affrontements interreligieux au lointain.

Après avoir reçu le Prix dramatique d’Osnabrück pour sa première pièce, Thomas Köck a vu la deuxième, Isabelle H. (des victimes, on en fait toujours), couronnée par le Prix Else Lasker-Schüler 2014. Cette « tragédie en cinquante séquences », à l’écriture haletante et au rythme effréné, claque comme une gifle sur la fausse bonne conscience occidentale. Elle nous place face au destin d’une jeune clandestine traversant une frontière grâce à un camionneur qui la sauve en tuant un policier. Mais sauvée du désert, Isabelle H. finit en enfer, là où l’emporte le désert…

 

C. R.

 

Lecture, le 3 novembre.

A propos de l'événement

Isabelle H. (des victimes, on en fait toujours)*
du Jeudi 29 octobre 2015 au Mercredi 4 novembre 2015
Goethe Institut
17 Avenue d'Iéna, 75116 Paris, France

à 20h30. Pour les lectures, entrée libre dans la mesure des places disponibles. Réservation conseillée au 01 44 43 92 30. Renseignements : INTERSCÈNES, 09 54 12 59 00, schwarzinger.heinz@gmail.com


 


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre