La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -247-COMÉDIE DE BÉTHUNE

Favoriser la rencontre entre auteurs contemporains et citoyens

Favoriser la rencontre entre auteurs contemporains et citoyens - Critique sortie Théâtre Béthune
Crédit : Malte Martin – Atelier graphique / Légende : Cécile Backès, directrice de la Comédie de Béthune.

Entretien / Cécile Backès

Publié le 26 septembre 2016 - N° 247

Pour sa troisième saison à la tête de la Comédie de Béthune, Cécile Backès continue de travailler à un théâtre ouvert au plus grand nombre. Et particulièrement aux adolescents.

Etes-vous la même directrice de théâtre que vous étiez avant les attentats de 2015 ?

Cécile Backès : Je ne suis ni tout à fait la même ni tout à fait une autre. Ces événements m’ont évidemment ébranlée. Pas seulement dans mon être émotionnel, mais aussi dans mes convictions citoyennes. Parce que j’ai pris conscience de façon extrêmement violente des manques collectifs de notre société, depuis plusieurs décennies. Cela m’a changée. Mais d’un autre côté, je suis la même, car je ressens encore plus fort l’urgence et la nécessité de mener les combats auxquels je crois depuis longtemps : répondre, à travers un théâtre accessible à tous, au besoin aigu de fraternité qu’expriment nos concitoyens, notamment les plus précaires et les plus fragiles.

Ce qui rejoint le cœur de votre projet pour la Comédie de Béthune…

C. B. : En effet. Ce projet vise à favoriser la rencontre entre des auteurs qui écrivent aujourd’hui et les habitants de notre territoire, et plus spécifiquement les adolescents. Je crois que le théâtre est là pour donner des outils de langage. Le théâtre, c’est l’art du récit. Et même lorsqu’il n’y a pas de texte, il y a une construction, une dramaturgie. La représentation permet de transmettre une structure. Cette transmission me semble essentielle.

« J’ai vraiment à cœur de mettre en place des espaces de créativité avec les publics. »

Parallèlement à la reprise de La Maison de Marguerite Duras, vous mettez en scène, cette saison, un texte commandé à David Lescot sur le thème de l’argent…

C. B. : Oui. A travers ce texte intitulé Mon Fric, on peut suivre le parcours d’un narrateur quadragénaire qui raconte sa vie, des années 1970 aux années 2040, par le prisme de l’argent. Mon projet est de construire un spectacle pour les quadras et leurs enfants, avec l’idée de transmission que cela induit. Cette chronique prend évidemment en compte les déséquilibres de richesse et les inégalités qui fracturent notre société.

Quel sens donnez-vous aux différentes propositions participatives qui traversent cette saison 2016/2017 ?

C. B. : C’est l’un des espaces artistiques qu’il est essentiel d’investir pour travailler sur l’accessibilité à tous du théâtre, pour lutter contre la défiance de certains publics vis-à-vis de la scène. Les spectacles participatifs sont des créations pour lesquelles les spectateurs ont quelque chose de plus à faire que d’être assis dans un fauteuil. On pourra ainsi découvrir Verein… à cent guerres de la paix dans le monde, de Christophe Meierhans, une proposition sans acteur au cours de laquelle les spectateurs prendront part à un repas. Et puis, Marion Aubert s’installera pendant une dizaine de jours à Lillers pour Rendez-vous, de l’infra-ordinaire à l’extraordinaire, un projet inventé avec les habitants de cette petite commune. J’ai vraiment à cœur de mettre en place des espaces de créativité avec les publics, comme c’est le cas avec les élèves des lycées qui participent, chaque année, à notre Prix pour les nouvelles écritures théâtrales : Scenic Youth.

 

Focus réalisé par Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Mon Fric / La Maison
du Mardi 11 octobre 2016 au Samedi 1 avril 2017

Béthune, France

Mon Fric : du 11 au 14 octobre 2016, du 28 mars au 1er avril 2017. La Maison : les 8 et 9 décembre 2016.


Comédie de Béthune - Centre dramatique national Nord - Pas-de-Calais, 62400 Béthune. Tél. : 03 21 63 29 00 / 03 21 63 29 19. www.comediedebethune.org


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre