La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -142-Nous sommes tous des Papous Les visions hallucinatoires de la Mezzanine

Entretien Roselyne Bonnet des Tuves

Entretien
Roselyne Bonnet des Tuves - Critique sortie Théâtre

Publié le 10 novembre 2006 - N° 142

Au fur et à mesure que le langage scénique de la compagnie s’est singularisé,
la construction sonore s’y est forgé une place particulière. Aux sources
d’inspirations irrationnelles et obsessionnelles qui nourrissent sa recherche,
la compositrice Roselyne Bonnet des Tuves allie son amour du chant qui offre aux
mondes effroyables de Chabroullet une tonalité bienveillante et humaine.


Comment votre musique rencontre-t-elle les images de Denis Chabroullet ?

Roselyne Bonnet des Tuves : La connexion se fait par le dialogue et parce
qu’on se connaît bien. Nous discutons en amont de la création et pendant que le
spectacle naît. Mais nous ne prenons pas de rendez-vous pour dialoguer ! Ca se
fait de façon très naturelle, dans la vie de tous les jours. Et puis, ça se sent
tout de suite quand ça ne fonctionne pas et que la musique ne convient pas aux
images.

La musique est en live sur ce nouveau spectacle.

R. B. T : Même si des musiciens étaient déjà présents dans les deux
précédents spectacles, c’est la première fois que la scénographie les intègre.
C’est quelque chose de fort et de nouveau qui a modifié le travail de
composition par rapport aux précédents spectacles. Il n?était pas possible en
effet de créer sans voir et il a fallu tester les musiques dans le décor et avec
les comédiens.

« Un chant aux limites de la psalmodie qui ne soit pas seulement un art du
beau. »

Quelle est la couleur de la musique de ce spectacle ?

R. B. T : J’avais envie d’un son américain, très blues. J’ai rencontré
des problèmes techniques liés au live. Sur une bande, on arrive à faire
entrer la musique dans le spectacle de façon plus subtile en travaillant
réellement sur les ambiances. Et puis il fallait trouver les musiciens capables
de faire ce genre de travail en direct qui constitue une grosse mise en danger :
Gaetan Pantanella, Lionel Seillier et Nicolas Robert qui ont accepté ce risque
sont parfaits pour ça !

Nouveauté : vous chantez sur ce spectacle.

R. B. T : Il y a très longtemps que je chante et que j’apprends à
chanter. Ce spectacle a rencontré un moment de ma vie où je voulais chanter, où
j’avais envie de donner de cette manière. Et le spectacle me semblait dicter un
thème vocal, un chant aux limites de la psalmodie qui ne soit pas seulement un
art du beau.

A propos de l'événement




Nous sommes tous des Papous, les 21 et 23 octobre à 20h30 et du 6
novembre au 18 décembre 2006, le lundi et le samedi à 20h30. La Serre (ex-Jardiland),
route de Nandy, 77127 Lieusaint (ville nouvelle de Sénart). Réservations au 01
60 60 41 30. Ouverture du lieu dès 19h avec restauration et bar. Lecture de
Bouche à bouche
le 7 novembre 2006 à 20h30. En tournée : les 26 et 27
janvier 2007 à L?Embarcadère à Montceau-les-Mines. Réservations au 03 85 67 78
11. Du 3 au 7 avril 2007 au Théâtre Massalia ? Friche Belle de Mai à Marseille.
Réservations au 04 95 04 95 70. Du 9 au 13 mai 2007 au Théâtre de Esch sur
Alzette (Luxembourg). Réservations au 00 352 54 73 83 481. Au Théâtre de Meaux
et au Théâtre de Fontenay-sous-Bois au 4ème trimestre 2007.


Page réalisée par Catherine Robert

x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre