La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -142-Un théâtre universel, au c?ur de l?être

Carmen : attention, événement !

Sous l’impulsion de l’association Nova Villa et du Grand Théâtre, la compagnie allemande Thalias Kompagnons donne une version originale du chef-d’œuvre de Mozart.

Publié le 10 novembre 2006 - N° 142

Plus de deux ans après la mort du génial danseur Antonio Gadès, sa fondation
reprend la pièce mythique créée en 1983 et immortalisée au cinéma par Carlos
Saura.

De l’Opéra de Bizet, Antonio Gadès aura préféré retenir la nouvelle de
Prosper Mérimée. La musique est évidemment restée, mais agrémentée de musiques
populaires espagnoles. Rien de plus pour faire un chef-d’?uvre, celui de
l’histoire passionnelle du couple mythique Carmen ? Don José, revue et corrigée
à l’aune d’un flamenco brûlant de passion. Dans une subtile mise en abyme
montrant des danseurs en pleine répétition, la tragédie de l’amour prend forme
sous nos yeux, nous plongeant tantôt dans une manufacture de cigares, tantôt en
pleine partie de cartes ou pendant les préparatifs de la corrida. La danse est
la véritable maîtresse du spectacle, soutenue par une troupe de près de 25
danseurs et musiciens. Même si l’ombre de Gadès et de sa partenaire mythique
Cristina Hoyos planera toujours sur le ballet, on ne peut s’empêcher de penser
que Carmen, imaginée par les deux français Bizet et Mérimée, trouve dans ce
ballet flamenco sa vraie fougue, son vrai visage espagnol.

N. Y.

Carmen d’Antonio Gadès et Carlos Saura, le 17 novembre à 20h45 à
Chatenay-Malabry.

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre