La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Festival TRANS(E) 2012

Festival TRANS(E) 2012 - Critique sortie Théâtre
Crédit photo : Walter G. Breuer Légende : « H2O, de la compagnie allemande Helios Theater, au festival TRANS(E). »

Publié le 10 mars 2012 - N° 196

Comme chaque saison depuis cinq ans, La Filature – Scène nationale de Mulhouse mêle théâtre, musique, danse, performances, arts numériques…, au sein du festival TRANS(E). Un rendez-vous pluridisciplinaire dédié à l’expression artistique allemande, française et suisse.

« Il s’agit donc d’une conversation entre vous et moi », dit l’un. « Et plus précisément d’une conversation publique », ajoute l’autre. « Ce qui signifie que nous nous savons observés et entendus », fait observer le premier. « Nous feignons d’être seuls et prétendons nous adresser l’un à l’autre alors que nos propos sont destinés aux spectateurs », répond l’autre. Au cours d’un dialogue aux portes de l’absurde, Pascale Murtin et François Hiffler se posent mutuellement des questions sur la surprise et le suspense, sans jamais parvenir à lever une once de mystère sur la nature de leur prestation. Proposition emblématique de ce TRANS(E) 2012, Les Rois du suspense (de la compagnie Grand Magasin) est un véritable défi lancé aux lois de la théâtralité. C’est le fil directeur qu’a choisi l’équipe de la Scène nationale de Mulhouse pour la nouvelle édition de ce festival : des spectacles qui détournent les codes de la représentation tout en posant la question de l’individualité, de la place de chacun dans la société et dans l’histoire.

Un festival trans(e)versal et trans(e)frontalier

Tel est le cas du Défilé des Habitants, création déambulatoire de Valéry Warnotte et Charlie Windelschmidt (artistes associés à La Filature) qui propose au spectateurs un parcours à travers la ville faisant se côtoyer les genres et les formes, les disciplines et les esthétiques. Quant aux membres de la compagnie allemande Helios Theater, avec H2O, ils plongent le public dans les mystères de l’eau pour raconter le monde, tandis que leur compatriote Christophe Greilsammer met en scène Matin Brun, de Franck Pavloff, un texte dénonçant l’indifférence de l’homme et les conséquences de l’absence de révolte. D’autres spectacles viendront également parler de l’homme : Sideways Rain, du chorégraphe Guilherme Botelho, et As If (we would be), de Stephanie Thiersch, artiste dont le travail se situe à la frontière entre la danse, la performance, le théâtre et les arts audiovisuels. La comédie musicale Lö Bal Almanya, l’exposition photographique Obsessions et une nuit consacrée aux musiques électroniques complèteront le programme de cette semaine de créations trans(e)versales et trans(e)frontalières.

 

Manuel Piolat Soleymat          


Cinquième édition du festival TRANS(E). Du 16 au 24 mars 2012. La Filature, Scène nationale de Mulhouse, 20, allée Nathan Katz, 68090 Mulhouse. Tél :  03 89 36 28 28. Ou www.lafilature.org

A propos de l'événement

Mulhouse


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre