La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan

Festival Quatuor à l’Ouest

Festival Quatuor à l’Ouest - Critique sortie Classique / Opéra
Crédit : Bernard Benant / Légende : Le vendredi 3 juin à 20h45, le quatuor Debussy rapprochera Haydn, Debussy et Webern.

Publié le 10 juin 2011 - N° 189

Quatuors à cordes

Dans cet endroit si particulier qu’est la presqu’île de Crozon, naîtra cet été la première édition du festival Quatuor à l’Ouest.

Il est étrange que, dans la frénésie festivalière estivale, peu d’événements soient consacrés exclusivement au quatuor. Cette formation a pourtant inspiré tant de compositeurs de grand talent qu’elle jouit d’un répertoire aussi varié que somptueux, aussi immense que méconnu. C’est fort de ce constat qu’est né le festival Quatuor à l’Ouest. En la matière, le territoire français est un terreau fertile. Les formations de qualité ne manquent pas et ce, quelles que soient leurs époques de prédilection. L’équipe de l’association Musique à Crozon – à l’origine du festival et qui anime musicalement la région tout au long de l’année – avait donc toute latitude pour organiser une manifestation des plus excitantes.
 
Le quatuor à cordes, une formation tout-terrain ?
 
Cette première programmation balaie joyeusement les époques et les styles, du « consort » de violes à l’impressionnisme, du classicisme viennois à la musique de création contemporaine. Ainsi, en ouverture du festival, Christophe Coin et les solistes de l’Ensemble baroque de Limoges proposent un concert interrogeant l’origine de la musique pour quatuor. Avant qu’Haydn ne lui donne ses premières véritables lettres de noblesse, le genre se développa beaucoup dans les salons parisiens de la fin du XVIIIe siècle, avec des compositeurs peu joués comme Pleyel ou Jadin. Des origines, nous passerons dans la même journée au XXe siècle avec le quatuor Voce et Jean-François Zygel, pour un programme Ligeti et Ravel ponctué des fameuses séquences d’improvisation chères à M. Zygel. Suivra le quatuor Ardeo qui interprètera des œuvres de Reicha, Beethoven et Janacek, mettant ainsi en avant les atouts romantiques des cordes frottées.
Enfin, Jean-Yves Bosseur viendra présenter Litanies pour la presqu’île, une œuvre commandée pour l’occasion. Composée pour consort de violes et chœur d’enfants, cette création lance une passerelle de la Renaissance à nos jours.
Sébastien Llinares


Du 2 au 5 juin dans la presqu’île de Crozon (29). Tél : 02 98 26 19 48. Places : 33 à 420 € (pass).

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra