La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Festival international Novart

Festival international Novart - Critique sortie Théâtre Bordeaux Novart
Baños Roma, de la compagnie mexicaine El Teatro Linea de Sombra, spectacle présenté au Festival Novart. Crédit : Blenda

Région / Bordeaux et métropole

Publié le 13 octobre 2015 - N° 236

Le Festival Novart présente, du 3 au 23 octobre, dans une vingtaine de lieux de la métropole bordelaise, sa 12ème édition. Une édition de transition qui préfigure le renouveau, en 2016, de ce rendez-vous des arts vivants.

« Résolument pluridisciplinaire, ouvertement international, profondément humaniste et audacieusement transversal » : voici la vision du Festival Novart que Sylvie Violan (nouvelle directrice, depuis janvier dernier, de la manifestation bordelaise) souhaite défendre. Avant même de fusionner, en 2016, avec le Festival Des Souris, des Hommes, ce rendez-vous annuel du théâtre, de la danse, du cirque, de la musique, de la performance, des arts visuels…, négocie dès cette année le virage qui doit le mener vers encore davantage d’envergure et de rayonnement. « Bordeaux attire de nouveaux habitants et de nombreux touristes, souligne Sylvie Violan, tous à la recherche de découvertes de qualité. J’ai voulu ce festival a leur image : de haute tenue artistique mais aussi curieux, ouvert, joyeux, ludique et inclusif. (…) J’aime les propositions qui résonnent avec la société, celles qui placent les sciences humaines au cœur de leur travail, ou qui instaurent des relations différentes avec le spectateur. »

 

Une programmation à la fois internationale et régionale

 

A la fois implantée localement et ouverte aux artistes internationaux, cette nouvelle édition de Novart comporte dix propositions « made in Aquitaine » (Lorenzaccio mis en scène par Catherine Marnas, Cinérama de la compagnie Opéra Pagaï, Primitifs de Michel Schweizer…) et vingt propositions venues de l’étranger : de Grande Bretagne (Bianco, de la compagnie Nofit State Circus), de Grèce (Still Life, du chorégraphe Dimitris Papaioánnou), du Canada (Le DJ qui donnait trop d’information, du collectif PME-ART), du Mexique (Baños Roma, de la compagnie El Teatro Linea de Sombra), de la Corée du Sud (Dancing Grandmothers, de la chorégraphe Eun-me Ahn)… Sans oublier la RedBall monumentale de l’artiste new-yorkais Kurt Perschke qui, après Londres, Sydney ou Chicago, investira l’espace public bordelais.

 

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Festival international Novart
du Samedi 3 octobre 2015 au Vendredi 23 octobre 2015
Novart
117 Cours Victor Hugo, 33000 Bordeaux, France

Tél. : 06 10 11 65 30. www.novartbordeaux.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre