La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Gros Plan

Festival Francophonie Métissée

Festival Francophonie Métissée - Critique sortie Danse Paris Centre Wallonie Bruxelles
© Jonas Lievens de Meyere Kawal – La Rencontre, création de Salia Sanou et laurent Blondiau.

Centre Wallonie Bruxelles

Publié le 25 septembre 2016 - N° 247

Cinéma, danse, littérature, cinéma : le Centre Wallonie-Bruxelles célèbre la francophonie et l’universalité de l’art.

C’est l’un des rendez-vous attendus de la saison du Centre Wallonie-Bruxelles. Depuis plus de vingt ans, des artistes reliés au monde francophone font résonner leur singularité ancrée au cœur de diverses cultures et pratiques artistiques.  Un foisonnement stimulant qui rappelle combien l’art se soucie peu des frontières. « Artisans de nos espoirs, bâtisseurs de nos utopies, médiateurs de nos révoltes, les artistes nous convient à l’expérience collective d’un espace-temps privilégié pour “s’accommoder du monde“. », souligne Anne Lenoir, directrice des lieux, citant le digne poète Aimé Césaire, qui définit la culture comme «  ce que les hommes ont imaginé pour façonner le monde, pour s’accommoder du monde ». En résonance avec le 16ème Sommet de la Francophonie qui aura lieu dans un mois à Antananarivo à Madagascar, plusieurs artistes malgaches sont présents.

Artistes de Madagascar et d’ailleurs

En ouverture, le groupe de rock malgache The Dizzy Brains libère une furieuse énergie. Et la 25ème Quinzaine du Cinéma francophone invite à découvrir plusieurs films de “l’île rouge“. Le 6 octobre, une rencontre littéraire dédiée à Madagascar fait entendre les voix révoltées des écrivains Raharimanana et Michèle Rakotoson, et de l’auteur de bande dessinée Franco Clerc. Le 13 octobre Raharimanana présente Parfois le Vide, un work in progress alliant musique et récit qui aboutira à une création au Théâtre d’Ivry la saison prochaine. Autre découverte, celle de Kawral – La Rencontre, qui rassemble la chorégraphe Salia Sanou et le musicien Laurent Blondiau, accompagnés de danseurs burkinabés et du quintet Mâäk. Une création où corps et instruments jouent ensemble. Le lauréat du Prix Senghor 2016 sera aussi célébré le 30 septembre. Et la soirée de clôture nous emmène à Melville, petite ville américaine fictive, en éclairant, à la manière d’un ciné-concert, l’univers de l’auteur de bande dessinée Romain Renard. Une belle et inspirante diversité !

Agnès Santi

A propos de l'événement

Festival Francophonie Métissée
du Mercredi 28 septembre 2016 au Vendredi 14 octobre 2016
Centre Wallonie Bruxelles
46 Rue Quincampoix, 75004 Paris, France

Tél : 01 53 01 96 96.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse