La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra

Festival En Voix ! : rencontre avec Eric Rouchaud

Festival En Voix ! : rencontre avec Eric Rouchaud - Critique sortie Classique / Opéra Compiègne Théâtre Impérial de Compiègne
© Eric Mercier

FESTIVAL / ART VOCAL

Publié le 12 novembre 2018 - N° 270

Un nouveau festival d’art lyrique ? C’est le pari du Théâtre de Compiègne avec cet événement inédit consacré à la voix et au chant choral, rayonnant sur les cinq départements de la région Hauts-de-France.
Rencontre avec le directeur du Théâtre Impérial et de l’Espace Jean Legendre de Compiègne, initiateur du festival qui se déroulera du 16 novembre au 18 décembre.

Il est singulier qu’une grande maison comme l’est le Théâtre Impérial de Compiègne initie un festival itinérant, dispositif de diffusion des plus légers… Comment est née l’idée de ce nouveau festival « En Voix ! » ? Quel est l’objectif du festival ?

Eric Rouchaud : J’ai fondé ce nouveau festival dans le prolongement du projet artistique et culturel du Théâtre Impérial qui entend faciliter l’accès de l’art lyrique et du chant choral à un large public avec des programmes et des artistes de haut niveau. Nous irons au plus près des habitants, et notamment en zones rurales, pour réduire ce sentiment d’isolement qui m’a souvent été exprimé. Grâce à cette fête de l’art vocal, nous voulons réunir tous les territoires dans une même aventure culturelle faite de découvertes, d’émerveillement et d’enthousiasme.

« Nous allons aller au plus près des habitants, et notamment en zones rurales. »

Quels en seront les périmètres artistiques et géographiques ?

Eric Rouchaud : Ce sera le premier festival d’art lyrique et de chant choral déployé à l’échelle régionale, c’est-à-dire dans les cinq départements de la région Hauts-de-France. Nous proposons deux opéras, des concerts de l’Ensemble Aedes, notre chœur en résidence, des récitals avec guitare, harpe, piano ou orchestre. Avec 12 programmes différents qui reflètent la diversité du répertoire, 43 représentations seront données en un mois, dans tous types de lieux, pour rassembler autour du chant.

La Région Hauts-de-France s’est fortement engagée pour ce nouveau festival. Comment avez-vous convaincu les tutelles ?

Eric Rouchaud : Sans la Région Hauts-de-France, nous n’aurions pas pu concrétiser ce projet. Je suis heureux que l’ambition de ce projet artistique fédérateur ait trouvé un écho favorable à l’ambition que porte Xavier Bertrand pour la région et ses habitants grâce à la culture. Son écoute et son appui sont très importants pour la réussite de ce projet. Avec la Ville de Compiègne et son maire Philippe Marini et le concours du ministère de la Culture et du Département de l’Oise, nous avons donné un nouvel élan au Théâtre Impérial. Nous allons pouvoir poursuivre notre projet et l’étendre au profit d’un plus large public.

La saison du Théâtre est marquée par deux productions qui vous tiennent à cœur : Normandie et La Tragédie de Carmen. Parlez-nous de ces deux projets…

Eric Rouchaud : Le Théâtre Impérial, seule scène lyrique entre Paris et Lille, s’inscrit aussi comme un centre de production lyrique en s’appuyant sur la présence d’artistes et ensembles en résidence. Parmi les 15 concerts et 7 opéras, dont 6 coproductions de la saison, nous lançons deux nouvelles productions qui illustrent un des aspects de ce que je veux proposer : la découverte ou redécouverte du répertoire français dans sa diversité. Ce sera donc le cas avec Normandie, cette comédie musicale de 1936 que nous produisons avec Les Frivolités Parisiennes, en résidence au Théâtre. Et puis, cette formidable Tragédie de Carmen que nous remontons sous la conduite de notre metteur en scène associé Florent Siaud avec des artistes en résidence comme Eva Zaïcik.

Propos recueillis par Jean Lukas

Festival En Voix !

C’est le projet phare de la saison des Théâtres de Compiègne pour rendre l’art lyrique et choral accessible à tous, dans un territoire de 6 millions d’habitants où l’offre est parfois inexistante. Le nouveau festival sillonnera donc les routes des cinq départements de la région pendant un mois et proposera une quarantaine de représentations dans 40 villes différentes. Le coup d’envoi sera donné au Théâtre impérial de Compiègne avec un concert de Jakub Józef Orliński, le nouveau contre-ténor qui monte, en compagnie de l’Ensemble Il Pomo d’Oro. Sous la direction de Mathieu Romano, l’Ensemble Aedes revisitera a cappella les plus beaux titres de Brel et de Barbara.

De Bach à Barbara

Avec les Lunaisiens, le public sera invité à donner de la voix au cours du « concert/Master-class participatif » intitulé Chanter est un sport comme les autres, et pourra découvrir les lauréats du Concours Voix nouvelles lors de leur grand concert. Côté opéra, une nouvelle production de L’Enlèvement au Sérail de Mozart s’invitera dans la mise en scène de Christophe Ruhles et la direction musicale de Julien Chauvin, tandis que le compositeur Jules Matton livrera L’Odyssée, sa nouvelle création à l’Opéra de Lille. Et parce que les Hauts-de-France ouvrent sur la mer, deux concerts nous font voyager : bienvenue à bord du Brighton en compagnie de la soprano Clémentine Decouture qui évoque les échanges Paris-Londres au tournant du XXe siècle, ou du Transatlantique avec la soprano Raquel Camarinha qui interprète Kurt Weill, Boris Vian et Gershwin. Pour le concert de clôture, retour au Théâtre impérial de Compiègne qui mettra à l’honneur les motets de Bach avec l’ensemble Pygmalion de Raphaël Pichon.

Isabelle Stibbe

A propos de l'événement

Festival En Voix !
du Vendredi 16 novembre 2018 au Mardi 18 décembre 2108
Théâtre Impérial de Compiègne
3 rue Othenin, 60200 Compiègne.

Région Hauts-de-France. Festival En voix !,

du Vendredi 16 novembre 2018 au Mardi 18 décembre 2018.

Tél : 03 44 40 17 10.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra