La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Festival Ambivalence(s)

Festival Ambivalence(s) - Critique sortie Théâtre
Crédit photo : Brice Pellischi Légende : « Le Cas Valence, présenté au festival Ambivalence(s) »

Publié le 10 mai 2011 - N° 188

Un nouveau festival de théâtre voit le jour à Valence. Visant à métamorphoser l’espace public en espace artistique, la première édition d’Ambivalence(s) se propose de dessiner, du 19 au 27 mai, un « urbanisme de l’imaginaire ».

Des chambres d’hôtel, une université, une salle de conseil municipal, un jardin, un gymnase, les rues et les trottoirs d’une ville… En s’invitant dans des lieux inattendus de Valence, le festival Ambivalence(s) (initié par l’équipe du Centre dramatique national Drôme-Ardèche, en collaboration avec diverses institutions culturelles valentinoises) souhaite repenser la place de l’art dans l’espace public, transformer le territoire urbain pour qu’il devienne tout entier décor, écrin éphémère de paroles d’auteurs d’aujourd’hui, jeunes ou déjà confirmés. « Pour sa première édition, explique Richard Brunel, directeur de la Comédie de Valence, « Ambivalence(s) traque amoureusement une Valence invisible, celle qui pudiquement se cache, celle que nous ignorons, celle que l’usure du regard nous a fait oublier. »
 
Faire battre à l’unisson les divers cœurs de Valence
 
Faisant le pari que le théâtre agira comme le révélateur d’une cité mystérieuse et secrète, qu’il dévoilera ses contradictions, ses ambivalences, les membres du collectif artistique du centre dramatique national (Éric Massé, Angélique Clairand, Catherine Ailloud-Nicolas, Thierry Thieû Niang, Olivier Balazuc, Lancelot Hamelin, Norah Krief, Séverine Magois, Richard Brunel) convient les Valentinois à découvrir des créations aux quatre coins de leur ville. Des créations singulières — une déambulation à la recherche de mythes perdus et d’histoires rêvées, une conférence qui couche Valence sur le divan, une visite poétique d’un musée des bizarreries africaines, un bal littéraire, une invitation à s’immiscer dans l’intimité de chambres d’hôtel… — qui visent à dessiner un « urbanisme de l’imaginaire », à « déplacer notre regard, à créer des liens et explorer la cartographie de nos vies ».
 
Manuel Piolat Soleymat         


Festival Ambivalence(s). Du 19 au 27 mai 2011. Comédie de Valence, Centre dramatique national Drôme-Ardèche, Place Charles-Huguenel, 26000 Valence. Renseignements et réservations au 04 75 78 41 70 et sur www.comediedevalence.com

A propos de l'événement

Région


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre