La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Propos recueillis

Farid Paya : Les mystères de l’homme

Farid Paya : Les mystères de l’homme - Critique sortie Théâtre

Publié le 10 mars 2009

Dix ans après avoir écrit ce texte sous l’impulsion d’une fulgurance, Farid Paya crée Le Pas de l’homme. Un spectacle épique en trois mouvements qui explore les gouffres de la nature humaine.

« L’homme reste pour l’homme, depuis le développement de sa propre conscience, un immense mystère. Les animaux, eux, vivent dans l’inné : ils ne connaissent pas la guerre, ni le meurtre… Mais l’être humain est un abîme de complexité sociologique, psychologique et émotionnelle. Quand j’ai commencé à écrire Le Pas de l’homme, je n’avais pas pour projet d’explorer le gouffre de nos ambivalences et de nos contradictions. J’ai simplement suivi une impulsion fulgurante qui m’a amené à achever ce texte en quinze jours. Tout s’est passé comme si je possédais déjà cette épopée dans mon corps ou ma mémoire. Il faut dire qu’une partie de mes origines venant d’Iran, j’ai baigné toute mon enfance dans la tradition du théâtre épique. D’une certaine façon, cette pièce est donc une œuvre de l’inconscient, une œuvre composée d’une seule scène dialoguée, le reste prenant la forme d’un récit traversé par un chœur de neuf voix, qui s’est inventée sans construction préalable, au fur et à mesure que j’étais en train de l’écrire. 

Une épopée entremêlant perspectives musicales et chorégraphiques
 
Le Pas de l’homme est formé de trois mouvements : Le miroir, Les tueurs, et enfin La prière et la source. Prenant place au sein d’un espace-temps indéterminé, un espace-temps qui peut faire penser à un univers mythologique, ces trois parties forment une ligne narrative qui part d’une situation de violence pour aboutir à une forme d’apaisement, une forme d’espoir. Cette progression passe par différentes mises en perspective scéniques : la projection d’extraits du texte ainsi que d’un film onirique tourné en Iran, des jeux d’ombres et de masques, l’élaboration de nombreux contrepoints musicaux, vocaux et chorégraphiques… Comme chacun de mes spectacles, Le Pas de l’homme participe, du moins je l’espère, d’une vision accessible et généreuse du théâtre. Car, l’idée que les spectateurs puissent s’ennuyer au cours d’une de mes mises en scène m’est insupportable. Bien sûr, un spectacle peut plus ou moins plaire, mais le respect du public, l’exigence de sa satisfaction restent pour moi le but ultime de mon travail. »
 
Propos recueillis par Manuel Piolat Soleymat


Le Pas de l’homme, texte, mise en scène et scénographie de Farid Paya ; musique de Bill Mahder. Du 4 mars au 5 avril 2009. Les mercredis et samedis à 20h30, les jeudis et vendredis à 19h30, les dimanches à 15h00. Théâtre du Lierre, 22, rue du Chevaleret, 75013 Paris. Réservations au 01 45 86 55 83 ou sur www.letheatredulierre.com

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre