La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Falk Richter présente I am Europe

Falk Richter présente I am Europe - Critique sortie Théâtre Strasbourg Théâtre National de Strasbourg
Falk Richter réunit huit artistes pour ausculter l’Europe et sa réalité intime. Crédit : Jean-Louis Fernandez

texte et mes Falk Richter

Auteur associé au TNS depuis 2015, Falk Richter y présente I am Europe. Une pièce qui vaut à la fois comme diagnostic et symptôme de l’état de l’Europe, même si elle propose un traitement parfois caricatural de ses maux.

Huit artistes venus de pays différents, de divers milieux sociaux et d’origines culturelles très variées, tous également doués, brillants, polyglottes et, d’évidence, humanistes, se penchent au chevet de la vieille Europe, rongée par le fascisme renaissant, épuisée par les sangsues capitalistes et cyanosée par l’essoufflement de son projet commun. L’Europe dont rêvent encore Falk Richter et les compagnons de jeu qu’il réunit avec ce projet ressemble à son modèle d’avant les traités économiques : elle est celle des Humboldt, celle de l’Aufklärung, de l’Enlightenment, des Lumières universalistes, celle des académies des savants et des artistes qui fraternisent avec le talent et l’intelligence de leurs pairs sans se soucier de l’endroit où ils vivent et encore moins de celui où ils sont nés. La tournée qui attend ce spectacle réalise d’ailleurs ce rêve d’une création sans frontière puisqu’il sera joué d’Hambourg à Zagreb, de Weimar à Bologne, et même à Genève. Partout en Europe, et partout dans les théâtres où un public lettré et favorisé partage les mêmes inquiétudes et les mêmes désirs, I am Europe a le projet de mettre en garde les Européens contre les risques de la désunion, de l’individualisme, du racisme et des effets délétères d’une monétarisation effrénée.

Ode à la liberté

Les récits rendent compte de ce qui fait la vie quotidienne des Européens convaincus, de leurs angoisses et de leurs difficultés à vivre dans un continent qui exclut les étrangers et relègue les plus modestes aux franges de la consommation et aux marges du pouvoir. Les artistes racontent leurs vies et exposent leurs aspirations : mariage pour tous, familles échappant aux diktats de la monogamie hétérosexuelle, droit de circuler partout et de jouir selon ses envies. Le spectacle, à cet égard, se plaît à la provocation joyeuse et iconoclaste et s’en prend allègrement à tous les castrateurs réactionnaires, des professeurs complices de l’ordre social aux matrones de la Manif pour tous, et à tous les ennemis des transclasses et des transgenres. Apparaît alors le paradoxe parfois grinçant de la position globalement défendue : la libéralisation des mœurs vaudrait comme résistance au libéralisme économique et le récit de soi comme diagnostic suffisant du malaise global. Si une des dernières scènes a la grande honnêteté intellectuelle de mettre en dialogue les débats du moment sur la révolte des gilets jaunes français (homophobes et racistes ou généreux et sincères), l’ensemble donne l’impression d’une lucidité parfois prétentieuse qui repose sur des analyses politiques sinon naïves, du moins incomplètes. Cela dit, ce spectacle se veut un témoignage du malaise et si on le considère comme un symptôme, il a l’immense mérite – outre ses qualités esthétiques et scénographiques indéniables – de rappeler au collectif politique qu’il est temps de dépasser l’individualisme plaintif pour avancer ensemble.

 

Catherine Robert

A propos de l'événement

Falk Richter présente I am Europe
du Mardi 15 janvier 2019 au Jeudi 24 janvier 2019
Théâtre National de Strasbourg
1, avenue de la Marseillaise, 67000 Strasbourg.

à 20h ; relâche le 20. Tél. : 03 88 24 88 24. Tournée en Europe jusqu’en mai 2020. Odéon – Théâtre de l’Europe du 18 septembre au 11 octobre 2019.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre