La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Entretien

Laurence de Magalhaes

Laurence de Magalhaes - Critique sortie Théâtre Paris Le Monfort
Portrait Laurence de Magalhaes DR

Le Monfort / Festival

Convivial, chaleureux, étonnant, et évidemment pluridisciplinaire.  Depuis que Laurence de Magalhaes et Stéphane Ricordel dirigent le Monfort, le lieu a considérablement évolué. En quatre ans, des liens forts se sont forgés avec le public comme avec les artistes. Ils inaugurent cette année un Festival afin de rendre visible la création hybride, de favoriser et nourrir les échanges entre artistes et publics.   

Pourquoi avoir initié ce temps fort, une nouveauté dans votre programmation ?

Laurence de Magalhaes : Ce festival s’inscrit dans la continuité de notre travail et reflète notre programmation annuelle, en créant un effet de loupe sur les spectacles programmés. Cela nous permet d’affirmer notre ligne éditoriale et d’attirer de nouveaux publics, et cela permet aux artistes de s’inscrire dans une dynamique pendant un mois au sein du théâtre. Il est important pour nous de valoriser le travail dans la durée. Certains objets hybrides ne peuvent être programmés pendant un mois, grâce au Festival, nous pouvons les mettre en lumière, défendre des formes particulières qu’on aime beaucoup, promouvoir des œuvres différentes, pas encore familières de tous les publics, même si aujourd’hui notre public d’habitués se dirige facilement vers des oeuvres singulières. Pendant le festival, théâtre, danse, magie, cirque… se côtoient, et nous accueillons plusieurs jeunes compagnies.

« Affirmer notre ligne éditoriale et attirer de nouveaux publics. »

En quoi le Festival permet-il de conquérir de nouveaux publics ?

L. de M. : Pendant trois semaines, le public pourra voyager d’un spectacle à l’autre, d’un champ disciplinaire connu à une totale découverte. Chaque soir, quatre spectacles sont programmés, à 19h et 21h, dans La Cabane et la grande salle. La Cabane est un outil d’accompagnement des artistes, un lieu de résidence pour diverses compagnies, et un espace de programmation pour des sorties de résidence et des spectacles plus intimistes. On s’est rendu compte que les publics souvent ne se croisent pas : les publics du théâtre, de la danse ou du nouveau cirque sont différents. Grâce aux parcours du Festival, qui bouscule le rythme de la saison, un adepte du théâtre dit “de texte“ peut découvrir et aimer un spectacle de nouveau cirque. Dans un esprit de service public, le Festival permet à des artistes et spectateurs de divers horizons de se rencontrer et d’échanger.

Propos recueillis par Agnès Santi

A propos de l'événement

Festival (des)illusions
du Mercredi 5 mars 2014 au Dimanche 23 mars 2014
Le Monfort
106 Rue Brancion, 75015 Paris, France

Qui-Vive, magie renouvelée avec Thierry Collet et Eric Didry, L’Histoire du rock entre documentaire et fiction par Thomas Quillardet et Raphaële Bouchard, Pleurage et Scintillement, duo intimiste par Jean-Baptiste André et Julia Christ, Ceux qui restent, témoignage essentiel sur la Shoah par David Lescot, Vielleicht par Mélissa Von Vépy, femme marionnette, Andromaque ravivée par le Collectif La Palmera, Les Larmes de Bristlecone, drôle de conférence par Cille Lansade et des circassiens, Parade, film de Olivier Meyrou sur Fabrice Champion, Nos Limites, duo remarquable de Matias Pilet et Alexandre Fournier.  Du 5 au 23 mars 2014. Tél : 01 56 08 33 88.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre