La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Entretien

En héritage

En héritage - Critique sortie Théâtre Cergy Théâtre 95
Joël Dragutin

Théâtre 95 / texte et mes Joël Dragutin

Publié le 21 décembre 2015 - N° 239

Joël Dragutin, qui dirige le théâtre 95, crée une pièce au cœur des enjeux contemporains, en Héritage, qui navigue entre transhumanisme et retour à la nature.

En Héritage traite-t-il du devenir de l’homme en tant qu’espèce  ?

Joël Dragutin : Aujourd’hui, les transhumanistes sont de plus en plus nombreux. D’ici 2035, l’intelligence artificielle dépassera l’intelligence humaine. Ce n’est pas moi qui le dis, mais ceux qui développent ce marché porteur. L’ultra connexion, les nanotechnologies, toute cette marche vers une humanité transformée, ce sont des perspectives d’avenir pour les jeunes d’aujourd’hui.

Comment portez-vous cette thématique sur le plateau  ?

J.D. : A travers quatre jeunes gens, au seuil de la vie active et de la vie d’adulte, qui sont amis et se retrouvent autour d’un apéritif pour échanger. Il y a deux hommes et deux femmes, dont l’une est enceinte. Leurs rendez-vous se renouvellent jusqu’à l’accouchement de cette dernière.

« Un peu à la manière d’un film de Rohmer, où des situations anecdotiques conduisent à se penser et à parler. »

Qui sont ces jeunes gens  ?

J.D. : Ils sont de classe moyenne et portent chacun un mythe. Nacera, celui de l’égalitarisme, de la justice sociale. Jonas, son compagnon, celui de la décroissance, si bien qu’il veut partir à la campagne faire revivre un village. Alice, celui du progrès par les sciences, c’est une militante implicite du transhumanisme. Un dernier ami les rejoint, Robin, étudiant paumé, qui vient d’être contacté par une grosse boîte type Google pour s’implanter dans le cerveau une puce qui le laisserait en contact direct et permanent à Internet, par la pensée.

On est dans l’anticipation ?

J.D.  : A peine. J’ai placé l’action en 2018, car cette question est celle d’un futur très proche. Mais dès aujourd’hui, on place des puces sous la peau et on porte des montres qui surveillent votre sang. Toutes ces avancées posent le problème du libre arbitre et de la surveillance. Si mon cerveau est branché en direct à Internet, c’est aussi qu’on peut pénétrer dans ma pensée…

Quel traitement en ferez-vous  ?

J.D. : Essentiellement cinématographique. J’ai conçu l’histoire des ces quatre jeunes gens comme un scénario en quatre étapes. Avec un fort effet de réalité. Ils se retrouvent dans un appartement, échangent un peu à la manière d’un film de Rohmer, où des situations anecdotiques conduisent à se penser et à parler.

Propos recueillis pas Eric Demey

A propos de l'événement

En héritage
du Jeudi 4 février 2016 au Vendredi 19 février 2016
Théâtre 95
Allée du Théatre, 95000 Cergy, France

à 20h30, le dimanche à 16h, relâche le lundi. Tel : 01 30 38 11 99.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre