La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse

Disparition

Disparition - Critique sortie Danse
Légende : Odile Duboc : « Porter une danse ». Photographie : Françoise Michel.

Publié le 10 mai 2010

Le 23 avril 2010, Odile Duboc nous a quittés.

Nous nous apprêtions à annoncer, dans ce numéro de mai, la Traversée d’une œuvre proposée au Forum du Blanc-Mesnil par la chorégraphe Odile Duboc. La soirée comprenait un parcours de son œuvre, mais aussi la présentation des ateliers qu’elle avait animés pour des élèves de conservatoire. Un programme à son image : pendant plus de trente ans, Odile Duboc a mené à la fois l’une des démarches de création les plus marquantes du paysage chorégraphique, et une intense activité de pédagogie, à destination des professionnels comme des amateurs. Dans cette optique d’exigence et de partage, elle avait créé et dirigé le Centre Chorégraphique National de Belfort et de Franche-Comté de 1990 à 2008. Une action inlassable qui a considérablement façonné le monde de la danse : un nombre incalculable de danseurs et de chorégraphes de toutes générations s’est formé auprès d’elle ; des pièces comme Insurrection (1989)ou Projet de la matière (1993) ont bouleversé les représentations de l’art chorégraphique, en proposant l’exploration d’une danse des sensations, animée par le rapport aux quatre éléments.
C’est avec beaucoup d’émotion que nous avons appris le décès de la chorégraphe, des suites d’un cancer, à 69 ans.
Marie Chavanieux

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse