La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Gros Plan

Congo de Faustin Linyekula

Congo de Faustin Linyekula - Critique sortie Danse Paris Théâtre des Abbesses
Crédit : Agathe Poupeney Entre théâtre et danse, Faustin Linyekula dans les chemins de l’histoire du Congo

Théâtre des Abbesses
Chorégraphie Faustin Linyekula

Publié le 30 octobre 2019 - N° 281

C’est le pays de Faustin Linyekula. Pourtant, il lui fallait les mots d’un autre pour exprimer ses maux. C’est chose faite avec l’auteur Eric Vuillard, pour une création mêlant danse, théâtre et chant.

Faustin Linyekula n’a jamais minimisé son engagement pour son pays. Même invité sur les plus grandes scènes internationales pour ses créations, des commandes ou en tant que pédagogue, il est revenu habiter au Congo pour fonder les Studios Kabako. De Kinshasa à Kinsagani, il œuvre pour apporter un soutien aux artistes de son pays, dans une proximité avec les communautés. Son ancrage dans le paysage politique et culturel de son pays va de pair avec la recherche et la réhabilitation d’une histoire méconnue puisque selon lui et d’après le rapport du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme, « 25 % des enfants qui finissent leur enseignement secondaire en Belgique ne savent même pas que le Congo a été une colonie belge ». Comment en parler aujourd’hui ?

Le colonialisme passé au crible

Le fait est d’autant plus douloureux que l’on parle, pendant la période léopoldienne, de millions de morts, d’exploitation des ressources du pays, de violences, de mutilations… Linyekula reprend par exemple à son compte la description faite par Eric Vuillard dans Congo des atrocités des « mains coupées », qui résonnent aussi dans les chants du peuple Mongo portés par la comédienne Pasco Losanganya. Plus encore, le processus de création l’a mené à s’immerger dans la forêt d’hévéas, celle-là même qui a justifié l’exploitation et la traite des Noirs. Il y a ramené des états de corps, des sons, et une base pour faire s’entremêler les partitions chorégraphiques, textuelles et chantées du spectacle. Au cœur des secrets enfouis de l’histoire coloniale, il sonde les profondeurs de son corps, des souvenirs d’enfance, et l’infamie, tout en conservant les marques d’humour du texte de Vuillard.

 

Nathalie Yokel

A propos de l'événement

Congo de Faustin Linyekula
du Mercredi 20 novembre 2019 au Samedi 23 novembre 2019
Théâtre des Abbesses
31 rue des Abbesses, 75018 Paris

à 20h. Tél. : 01 42 74 22 77.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse