La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Entretien

Clément Hervieu-Léger / Un Marivaux quasi inédit !

Clément Hervieu-Léger / Un Marivaux quasi inédit ! - Critique sortie Théâtre Paris Comédie-Française
Crédit photo : Stéphane Lavoué

Comédie-Française / Le Petit-Maître corrigé / de Marivaux / mes Clément Hervieu-Léger

Publié le 22 novembre 2016 - N° 249

Clément Hervieu-Léger met en scène Le Petit-Maître corrigé, pièce créée en 1734, jouée deux fois et reléguée depuis dans les oubliettes du Français. Une redécouverte qui renouvelle la lecture de l’œuvre de Marivaux.

« On ne le corrige pas de son homosexualité mais de son impossibilité à dire l’amour. »

Qu’est-ce qu’un petit-maître ?

Clément Hervieu-Léger : A l’origine, c’est un terme affectueux entre des hommes qui font la guerre, renvoyant à une sorte d’amitié de vestiaire. Le terme revient au XVIIème siècle, notamment avec la Fronde : autour du Prince de Condé, se crée une confrérie prônant le mariage sans amour, uniquement guidé par des raisons patrimoniales. Lorsque le mot revient au XVIIIème siècle, en temps de paix, reste le plaisir du jeu social, marqué par un double mépris : envers l’argent, qu’on dépense sans compter, et envers les femmes. Rosimond est un petit-maître. On ne le corrige pas de son homosexualité mais de son impossibilité à dire l’amour, déclaration qu’il considère comme grossière et vulgaire.

Peut-on parler d’émergence du sentiment ?

C. H.-L. : Le sentiment, au XVIIIème siècle, c’est ce qui va faire le lien entre l’esprit et le corps. Le corps de Rosimond est vivant, et son désir est le vecteur entre le physiologique et le spirituel : on retrouve là toute la physiologie des Lumières. C’est pourquoi il est extrêmement compliqué d’aborder cette pièce hors psychologie. Au théâtre, aujourd’hui, quand on dit cela, on donne l’impression de dire un gros mot. Il ne s’agit évidemment pas de faire du psychologisme, mais pourquoi se priver de la psychologie ? Dans ce texte, il y a les fondements d’une analyse préfreudienne, dans le rapport aux parents par exemple (c’est la seule pièce de Marivaux qui interroge les rapports entre le fils et la mère), ou dans l’épisode de la lettre perdue, parfait acte manqué, concept qui n’apparaît que dans La Psychopathologie de la vie quotidienne.

La psychologie l’emporte donc sur la sociologie ?

C. H.-L. : Non, la lecture est aussi sociologique, à ceci près qu’il n’y a pas de lutte des classes dans Le Petit-Maître corrigé. Tous les personnages sont des aristocrates, qui ont du bien et sont de haute naissance. Mais il y est question d’un autre rapport : celui entre Paris et la province, autour de la question du complexe culturel. Hortense se sent étrangère aux codes et au monde des jeunes Parisiens qui débarquent dans sa province. Rosimond parle d’Hortense comme d’une petite provinciale. Et pourtant, leur désir parvient à franchir cette barrière, qui est une barrière de milieux plutôt qu’une barrière de classes. Cet élément fait écho à des questions cruciales dans notre société, où les incompréhensions sont autant liées à des questions culturelles qu’à des questions sociales.

 Propos recueillis par Catherine Robert

A propos de l'événement

Le Petit-Maître corrigé
du Samedi 3 décembre 2016 au Mercredi 26 avril 2017
Comédie-Française
2 Rue de Richelieu, 75001 Paris, France

Matinées à 14h, soirées à 20h30. Tél.: 08 25 10 16 80. Calendrier sur www.comedie-francaise.fr


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre