La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

C’est la vie

C’est la vie - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre du Rond-Point
"C'est la Vie" de Peter Turini - mise en scène Claude Brozzoni - automne 2015

Théâtre du Rond-Point / de Peter Turrini / mes Claude Brozzoni

Publié le 23 novembre 2015 - N° 238

Un comédien, deux musiciens : le metteur en scène Claude Brozzoni crée un récital de poésie sonore à partir du dernier texte de l’auteur autrichien Peter Turrini. Accompagné de Grégory Dargent et Claude Gomez, Jean-Quentin Châtelain signe une performance monumentale.

« La seule question qui me préoccupe encore est de savoir si je suis habillé conformément à l’occasion, s’interroge à la fin de son propos le narrateur de C’est la vie*. Est-ce que le costume que je porte n’est pas trop décontracté pour ma mort qui approche ? Cette chemise n’a-t-elle pas l’air trop sportive ? » Entre dérision et lucidité, profondeur existentielle et réalisme quotidien, le texte écrit par Peter Turrini (l’auteur autrichien a répondu à une demande du metteur en scène Claude Brozzoni qui lui réclamait, depuis longtemps, une pièce autobiographique) nous emporte dans une spirale de mots et de réflexions introspectives. Une spirale de pensées, d’aphorismes, de courts poèmes et de récits de vie éclairant le parcours d’un dramaturge contestataire qui, avant de se consacrer au théâtre, a été bûcheron, ouvrier, publiciste… De sa naissance le 26 septembre 1944, à Wolfsberg en Carinthie, jusqu’à son présent de septuagénaire, C’est la vie est la caisse de résonnance d’une existence électrisée par un flux continu de prises de conscience et de cris intérieurs. L’existence d’un auteur libre, entier, dont la voix sans concession est à la démesure du comédien monumental qu’est Jean-Quentin Châtelain.

 Jean-Quentin Châtelain : un comédien-chaman

On l’a vu sublimer la littérature de Fernando Pessoa (Ode maritime, mis en scène par Claude Régy), celle d’Imre Kertész (Kaddish pour l’enfant qui ne naîtra pas, mis en scène par Joël Jouanneau), c’est aujourd’hui les cent-deux fragments du texte de Peter Turrini que le comédien suisse dit, chante, scande, slame, malaxe sur le plateau de la Salle Jean-Tardieu, au Théâtre du Rond-Point. Il commence son récital sans bouger, devant un micro sur pied placé au centre de l’avant-scène. A sa droite, Grégory Dargent et Claude Gomez interprètent la musique qu’ils ont composée pour le spectacle. A sa gauche, des projections de photos et de vidéos servent de contrepoints aux sept décennies qu’il traverse avec nous. Puis l’acteur empoigne le micro et se met à fouler l’espace scénique, se libère de son ancienne fixité pour donner vie à une palette impressionnante de ruptures, de contrastes, de textures et de nuances vocales. Toute la profondeur des mots de Peter Turrini est là. Toutes leur âpreté et leur complexité aussi. Concentré et transporté, le corps comme traversé par la matière poétique dont il s’empare, Jean-Quentin Châtelain se hisse une nouvelle fois au plus haut. Sous la direction ambitieuse de Claude Brozzoni, il se transforme en véritable chaman.

* Texte publié en octobre dernier, aux éditions Actes Sud – Papiers, dans une traduction de Silvia Berutti-Ronelt et Jean-Claude Berutti.

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

C’est la vie
du Mardi 17 novembre 2015 au Dimanche 13 décembre 2015
Théâtre du Rond-Point
2 Avenue Franklin Delano Roosevelt, 75008 Paris, France

à 18h30. Relâches les lundis. Durée de la représentation : 1h30. Tél. : 01 44 95 98 21. www.theatredurondpoint.fr.


 


Egalement le 19 janvier 2016 à la Maison des arts de Thonon-Evian, le 29 janvier au Théâtre du Briançonnais, du 2 au 13 février au Théâtre Saint-Gervais de Genève


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre