La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Agenda

Cap au Pire

Dans ce formidable focus proposé par le Festival d’Automne et dédié à Maguy Marin, une halte au Centquatre révèle un solo à (re)découvrir.

Centquatre
Chorégraphie Maguy Marin

Publié le 29 octobre 2012 - N° 203

Dans ce formidable focus proposé par le Festival d’Automne et dédié à Maguy Marin, une halte au Centquatre révèle un solo à (re)découvrir.

Longtemps Samuel Beckett a accompagné le travail de Maguy Marin. May B. en est l’exemple le plus brillant, le plus sauvage… et le plus diffusé. Mais avec Cap au Pire, solo qu’elle compose en 2006 pour une de ses interprètes, Françoise Leick, c’est une autre perspective sur le travail de l’auteur qu’elle propose. Dans l’un, les danseurs scandaient « C’est fini, ça va finir, ça va peut-être finir », tandis que dans l’autre, la voix distille un « encore » qui pousse la chorégraphe à revenir sur son rapport au temps. Dans la pénombre, la danseuse joue sur un état de corps singulier, un état de fragilité, d’épuisement, mais capable de fouiller en elle-même les rythmes lancés par les mots. Pas de personnages, pas d’histoires, juste une situation, qui est le corps lui-même.

N. Yokel

A propos de l'événement

Cap au Pire
du Jeudi 15 novembre 2012 au Vendredi 23 novembre 2012
Le Centquatre
5 rue Curial, 75019 Paris
Du 13 au 15 novembre 2012 à 20h30. Tel : 01 53 35 50 00.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse