La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Biopigs

Biopigs - Critique sortie Théâtre Créteil _Maison des Arts
Biopigs porte visiblement bien son nom. CR : Philippe Lebruman

Maisons des Arts et Théâtre Nanterre-Amandiers / par Sophie Perez et Xavier Boussiron

Spectacle sans queue ni tête comme sait en faire la compagnie du Zerep, Biopigs est tellement déroutant qu’il risque de vous perdre en route.

Il y a des moments hilarants dans Biopigs. La scène finale de Don Juan avec, en guise de commandeur, une énorme tête de poisson posée sur la scène qui accompagne tout le spectacle. Une parodie de Clôture de l’amour – spectacle à succès de Pascal Rambert – où les personnages chuintent à foison, faisant beaucoup rire de ce théâtre qui se fait avec des plumes d’indien sur la tête et une bouteille d’eau à la main. Ou encore les déglutitions noires et visqueuses de la fameuse tête de poisson globuleux. Ou encore une chorégraphie endiablée de Stéphane Roger – l’interprète masculin d’une bande de quatre – se talquant le torse et la raie des fesses dans des poses hallucinantes… Il y a des moments hilarants mais aussi des chorégraphies répétitives et beaucoup de passages où le sens de l’humour à la fois absurde et référencé de Xavier Perez et Sophie Boussiron perd le spectateur. Tout n’est pas réussi : par exemple, le pastiche de théâtre engagé jusqu’à vomir sa haine paraît un peu convenu. Et la succession de saynètes instaure un rythme soutenu et une forme de zapping où la vitesse d’enchaînement fatigue quelque peu l’attention.

Les hommes sont avant tout des cochons

Le principe de Biopigs est de faire se succéder les scènes de fin de spectacle, applaudissements inclus. Facétieux pied de nez qui conduit à un incessant recommencement par la fin, à travers lequel se dessine un regard ironique sur l’ego des acteurs. On n’aurait pas imaginé avant le spectacle qu’il y avait autant de manières de saluer différentes, qui en disent aussi long sur les comédiens. Le titre détourne le terme à la mode de biopics – films biographiques souvent factuels et superficiels – et rappelle à bon escient que les hommes – entendez les hommes et les femmes – sont avant tout des cochons. Pulsionnels et bouffis d’orgueil, ils auraient tort de se draper dans leur humanité, aussi importants furent-ils. Avec son esthétique carnavalesque, bouffonne et surréaliste, ses numéros entre performance et cabaret, la compagnie du Zerep ne cesse de nous rappeler à notre ordinaire suffisance, tout en portant un regard critique et amusé sur ce monde du théâtre où elle fait un peu figure d’ovni. Refusant obstinément de se prendre au sérieux, de se plier aux attentes, elle multiplie les contre-pieds et finit son spectacle en queue de poisson, façon Pinocchio dans la gueule du Léviathan.

Eric Demey

A propos de l'événement

Biopigs
du Vendredi 3 avril 2015 au Dimanche 19 avril 2015
_Maison des Arts
Place Salvador Allende, 94000 Créteil, France

Les 3 et 4 avril à 19h30. Tel  : 01 45 13 19 19. Théâtre Nanterre-Amandiers, 7 Avenue Pablo Picasso, 92000 Nanterre. Du 9 au 19 avril à 20h30. Jeudi à 19h30. Dimanche à 15h30. Relâche le lundi. Tel : 01 46 14 70 70. Durée : 1h30. Spectacle vu au Manège de Maubeuge, dans le cadre du Festival VIA.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre