La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Gros Plan

Batailles d’images de la chorégraphe Stéphanie Thiersch

Batailles d’images de la chorégraphe Stéphanie Thiersch - Critique sortie Danse Nîmes Théâtre de Nîmes
Crédit : Martin Rottenkolber Opulence de danse et de musique en lutte contre la société des médias

Théâtre de Nîmes
Chorégraphie Stéphanie Thiersch

Publié le 19 avril 2019 - N° 276

Quelle proposition ambitieuse et stimulante que cette création de Stephanie Thiersch ! La chorégraphe allemande nous plonge dans un bain de musiques et d’images pour mieux parler des travers de la société du « trop-plein ».

Avec cette nouvelle pièce, Stephanie Thiersch s’inscrit pleinement dans les questionnements actuels autour de l’économie de l’attention. C’est la société des médias, de la consommation, du pouvoir, qu’elle met dans son collimateur avec son équipe de huit danseurs et danseuses. Prenant à bras-le-corps la notion de surcharge d’images, ils tenteront de répondre à la question du nombre d’images qu’un individu peut appréhender simultanément. Les questions du libre choix, de l’indépendance, de nos capacités, sont à la base de leurs variations, mais aussi paradoxalement celle du vide. Comment se comporter lorsqu’il advient ? Brillants costumes et excroissances corporelles viendront renforcer leurs étranges présences. Mais le projet ne s’arrête pas là. C’est en experte des relations danse-musique qu’elle aborde également cette création, en s’entourant d’illustres collaborateurs qui font de Batailles d’images un événement.

Des présences sur scène pas comme les autres

Il y a d’abord la compositrice Brigitta Muntendorf, avec qui la chorégraphe a imaginé une méthode de travail et un processus de création communs. Puis une autre partition, celle de Bernd Alois Zimmerman, qui, avec sa Musique pour le souper du Roi Ubu, tout en citations, introduit une vague de surréalisme. Enfin, la présence des musiciens sur scène donne au spectacle une belle envergure : L’Orchestre Les Siècles, bien connu du public français, partage l’espace avec le quatuor européen Asasello, qui compte déjà trois collaborations avec Stephanie Thiersch. Avec toujours un grain de folie qui leur permet, chaque fois, de réinterpréter leur présence de musiciens dans un spectacle de danse. Une posture qui permettra à la chorégraphe d’aller plus loin dans son désir de réinterroger les rôles de chacun.

 

Nathalie Yokel

A propos de l'événement

Batailles d’images de la chorégraphe Stéphanie Thiersch
du Jeudi 9 mai 2019 au Vendredi 10 mai 2019
Théâtre de Nîmes
1 place de la Calade, 30000 Nîmes

à 20h. Tél. 04 66 36 65 00.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse