La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan

Barockissimo

Barockissimo - Critique sortie Classique / Opéra Moulins Centre national du costume de scène
Légende : Les Boréades de Rameau, costumes de Michael Levine, Opéra national de Paris 2003. © Christian Lieber

Publié le 24 avril 2016 - N° 243

Sous-titrée « Les Arts Florissants en scène », cette exposition du Centre national du costume de scène revisite trois décennies de productions lyriques portées par l’ensemble de William Christie. Un voyage sensible dans l’art lyrique baroque.

Opéra Comique, 1987. La production d’Atys de Lully mise en scène par Jean-Marc Villégier sonne la renaissance de l’opéra baroque en France. Dans la fosse, Les Arts Florissants, l’ensemble fondé quelques années plus tôt par William Christie, est déjà en train de construire sa légende : il n’aura de cesse dès lors d’essaimer et de donner tout son dynamisme au mouvement de redécouverte du répertoire baroque. Les nombreux enregistrements discographiques qui jalonnent la carrière de l’ensemble, de même que les archives de ses concerts et productions lyriques (disponibles sur le site Arts Flo Media depuis 2010) permettent de retracer cette odyssée sonore sans pareille.

Cent cinquante costumes, témoins du parcours des Arts Florissants

Avec l’exposition Barockissimo, qui se tient jusqu’au 18 septembre, le Centre national du costume de scène (CNCS) raconte autrement cette histoire au croisement des arts et des époques. En réunissant cent cinquante costumes, témoins du parcours scénique accompli par les Arts Florissants depuis Atys, le CNCS attire l’attention sur un élément essentiel du succès des spectacles baroques, dont le souvenir s’efface trop souvent derrière celui de la musique ou de la mise en scène. Le costume pourtant est inséparable de l’une comme de l’autre. Que l’on songe seulement à l’importance de la danse dans le lyrique baroque ! Pensons par exemple à cette production de l’opéra-ballet de Rameau, Les Indes galantes, réalisée à l’Opéra de Paris par Andrei Serban en 1999 : les costumes de Marina Draghici contribuent pleinement à l’expression rythmique de la musique, ils en portent la traduction visuelle. Qu’ils reflètent l’état de la recherche historique sur le spectacle baroque ou qu’ils proposent une relecture contemporaine, ils font remonter jusqu’à nous ces personnages des récits baroques, dieux de l’Olympe ou hommes d’ici-bas. L’exposition se décline en étapes thématiques et chronologiques, de la naissance de l’opéra – avec par exemple les costumes d’Alain Blanchot pour le Sant’Alessio de Landi mis en scène par Benjamin Lazar – jusqu’aux œuvres marquées par l’orientalisme du siècle des Lumières. Tout un parcours scénographique à visiter musique en tête pour retrouver « le tissu des rêves baroques », comme le dit fort joliment William Christie.

 

Jean-Guillaume Lebrun

A propos de l'événement

Barockissimo
du Dimanche 24 avril 2016 au Dimanche 18 septembre 2016
Centre national du costume de scène
Route de Montilly, 03000 Moulins, France

Jusqu’au 18 septembre, tous les jours de 10h à 18h (jusqu’à 18h30 en juillet et août). Tél. : 04 70 20 76 20.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra