La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan

Bandes de jeunes

Bandes de jeunes - Critique sortie Classique / Opéra Paris Philharmonie de Paris
Gustavo Dudamel dirige la Cinquième symphonie de Beethoven avec ses jeunes musiciens vénézuéliens.

Spécial Philharmonie / Orchestre résident SYMPHONIQUE / PHILHARMONIE 1

Le West-Eastern Divan Orchestra et l’Orchestre Simon Bolivar sont les deux premiers orchestres invités à la Philharmonie.

L’une des ambitions de la Philharmonie est de renouveler l’audience de la musique classique. Le bâtiment de Jean Nouvel comprend ainsi de larges espaces pédagogiques, situés sous la rampe d’accès à la salle. Ateliers, séances d’initiation, concerts commentés y seront régulièrement organisés. La pédagogie ne se limite pas aux plus petits et va jusqu’aux musiciens en voie de professionnalisation. C’est ainsi que dès son premier mois d’activité, la Philharmonie accueille deux orchestres de jeunes, parmi les plus célèbres du moment : le West-Eastern Divan Orchestra et l’Orchestre Simon Bolivar. Le premier, placé sous la houlette de Daniel Barenboim, a pour particularité de réunir musiciens israéliens et arabes. Une initiative plus que jamais salutaire, au moment où le Proche-Orient connaît un véritable regain de tension. Au-delà du symbole politique, cet orchestre est aujourd’hui une formation de haut niveau musical. A la Philharmonie de Paris, Daniel Barenboim dirigera un programme de musique française, avec le Prélude à l’après-midi d’un faune de Debussy, Dérive 2 de Pierre Boulez (un bel hommage à celui qui fut, rappelons-le, à l’origine du projet de la Philharmonie, dont il souhaitait faire « le centre Pompidou de la musique »), et une sélection de pièces de Ravel (Rapsodie espagnole, Alborada del gracioso, Pavane pour une infante défunte et l’incontournable Boléro), mettant en valeur les souffleurs de l’Orchestre.

D’un continent à l’autre

On retrouve chez les musiciens de l’Orchestre Simon Bolivar le même dynamisme communicatif qu’au West Eastern Divan Orchestra. Les musiciens vénézuéliens sont issus du fameux Sistema, ce système d’apprentissage de la musique par la pratique orchestrale mis en place par Jose Antonio Abreu. Si certains peuvent y voir une forme de propagande politique du régime vénézuélien, notamment sous le mandat de Chavez, il faut reconnaitre à cet orchestre une palette de couleurs et une générosité sonore irrésistible. A Paris, Gustavo Dudamel dirigera la phalange dans la Cinquième symphonie de Beethoven et dans de larges extraits symphoniques d’opéras de Wagner, du Voyage de Siegfried sur le Rhin à la Chevauchée des Walkyries. Nul doute par ailleurs que Dudamel regardera la salle dans les moindres détails, car il a lancé la construction d’un nouvel auditorium à Caracas, avec l’acousticien Yasuhisa Toyota, qui a participé à l’édification de la Philharmonie.

 

A. Pecqueur

A propos de l'événement

West Eastern Divan Orchestra
du Lundi 19 janvier 2015 au Samedi 24 janvier 2015
Philharmonie de Paris
221 Avenue Jean Jaurès, 75019 Paris, France

lundi 19 janvier à 20h30 à la Philharmonie 1. Tél. 01 44 84 44 84. Places: 10 à 110 €.


Orchestre Simon Bolivar: samedi 24 janvier à 20h30 à la Philharmonie 1. Tél. 01 44 84 44 84. Places: 10 à 70 €.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra