La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Entretien

B.Traven

B.Traven - Critique sortie Théâtre Montreuil Nouveau Théâtre de Montreuil
Frédéric Sonntag CR : Jean-Louis Fernandez

Nouveau Théâtre de Montreuil / texte et mes Frédéric Sonntag

Le romancier B.Traven, baroudeur aux multiples identités, est au cœur de cette nouvelle création de Frédéric Sonntag.

Qui est ce B.TRaven qui donne son nom à votre spectacle ?

Frédéric Sonntag : C’est un personnage qui me fascine depuis une dizaine d’années. Il a écrit des romans majeurs de la littérature entre 1925 et 1940 tout en luttant pour maintenir son identité secrète. De nombreux mythes se sont donc créés autour de lui car il a cherché à échapper à toutes les enquêtes qu’on menait à son sujet. Il aurait utilisé une trentaine d’identités pour ne jamais être repéré. A cette époque, on disait dans la presse qu’on allait « chasser le Craven ». Le Magazine Life offrait même une récompense à toute personne qui apporterait des informations sur lui.

A-t-on réussi à découvrir sa véritable identité ?

F.S. : Le plus probable est qu’il s’agissait d’un anarchiste allemand répondant au pseudonyme de Ret Marut, qui avait participé à l’insurrection ayant conduit à l’émergence de la République de Bavière et devait à ce titre être fusillé. D’où sa fuite de l’Europe. Mais la dissimulation de son identité tenait aussi à sa conception de la littérature. Pour lui, un roman se suffit à lui-même, sans avoir besoin de connaître son auteur.

Pour quelles autres raisons se cachait-il selon vous ?

F.S : Elles peuvent être multiples et le spectacle tente de les explorer. Il y a cette volonté d’échapper à une société du spectacle qui est en train de se constituer, mais aussi le fantasme de vivre plusieurs vies. Et puis, il y avait aussi un propos politique, une volonté d’échapper aux frontières, aux nations. Une dimension existentielle sur l’identité. Sans parler bien sûr d’un goût prononcé pour l’aventure puisque B.Traven a dû exercer pas loin d’une centaine de métiers.

« Pour B. Traven, un roman se suffit à lui-même, sans avoir besoin de connaître son auteur. »

Qu’est-ce qui vous passionne dans cette trajectoire, comme dans celles des personnages fantômes de vos précédents spectacles ?

F.S. : Tout d’abord, la figure du fantôme est très théâtrale. Et puis j’aime quand on cherche dans la fuite un autre monde possible, ce qui permet aussi de trouver une forme de présence au réel plus personnelle, plus choisie. On fuit pour mieux s’emparer de la réalité.

Comment allez-vous faire pour mettre en scène la vie de ce personnage ?

F.S. : Sur scène vont s’entrelacer plusieurs histoires qui croisent le destin de B.Traven, à travers des époques et des continents différents. Un ensemble d’histoires vraies pour certaines, fictives pour d’autres, qui créent une véritable enquête. Le lieu central sera un squatt, en 1994, dans un ancien cinéma qui garde en mémoire les différentes strates du XXème siècle. Il y aura des musiciens au plateau, ainsi que de la vidéo. Chaque histoire trouvera ainsi une forme de narration différente, en jouant avec les codes de chaque époque.

Propos recueillis par Eric Demey

A propos de l'événement

B.Traven
du Mardi 20 mars 2018 au Samedi 14 avril 2018
Nouveau Théâtre de Montreuil
63 rue Victor Hugo, 93100 Montreuil

à 20h, le samedi à 19h, relâche le dimanche. Tel : 01 48 70 48 90.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre