La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Entretien / François Chaignaud

Avec Tumulus François Chaignaud et Geoffroy Jourdain mélangent chant et danse

Avec Tumulus François Chaignaud et Geoffroy Jourdain mélangent chant et danse - Critique sortie Danse Annecy Bonlieu - scène nationale
François Chaignaud ©Jérôme Lobato

François Chaignaud / En tournée

Publié le 27 mars 2022 - N° 298

Geoffroy Jourdain, directeur de l’ensemble Les Cris de Paris, et François Chaignaud, maître dans l’art de mêler chant et danse, s’unissent autour de leur amour commun pour les polyphonies sacrées et créent Tumulus.

Quel est le sujet de Tumulus ?

François Chaignaud : Avec cette pièce, Geoffroy Jourdain et moi-même nous sommes demandé comment une communauté pouvait aujourd’hui s’emparer des polyphonies sacrées. Il est intéressant de voir que l’on peut les utiliser comme des véhicules qui nous mettent en mouvement, nous transforment, et non comme des pièces de musées qui entraîneraient l’extase ou la révérence. Ces répertoires sont pour nous littéralement des véhicules. L’un des paris de cette pièce est que chaque interprète fait le vœu de ne jamais se sédentariser. Sur le plateau gonflé d’un tumulus, chacune et chacun découvre peu à peu un lieu très particulier, les circulations qu’il permet, les émotions, les danses qu’il provoque. Cet espace ne révèle ses propriétés spirituelles que si on ne cesse de l’arpenter, apparaissent alors des figures de processions, de cortèges.

« Geoffroy ou moi pouvions intervenir seuls mais nous nous remettions tout de suite en partage. »

On imagine à quel point chanter des polyphonies de la Renaissance tout en dansant doit être ardu. Comment avez-vous recruté les 13 interprètes de Tumulus ? 

F.C. : Notre idée n’était pas de recruter un ensemble d’interprètes déjà capables de chanter tout en dansant. Le processus de création s’est étiré sur presque trois ans. Je trouve très intéressant, en regard de ces répertoires de musiques sacrées qui accompagnent la transition d’un état de corps vers un autre, que les interprètes lors de ce long travail aient expérimenté eux aussi une transformation par le développement de facultés individuelles et collectives, en parvenant à conquérir quelque chose de non maîtrisé auparavant. Pour le recrutement, nous avons mis en place des auditions sous forme de workshops qui associaient des artistes issus des Cris de Paris, donc du monde de la polyphonie, et des artistes issus du monde de la performance et de la danse.

Comment avez-vous travaillé avec Geoffroy Jourdain ?

F.C. : Ce fut une réelle collaboration dans le sens où chaque paramètre, qu’il soit physique, vocal, scénographique, avait un impact sur le tout. Nous visions une forme globale. Geoffroy ou moi pouvions intervenir seuls mais nous nous remettions tout de suite en partage. Si j’ai beaucoup travaillé la relation musique, chant et danse, je ne l’avais jamais fait avec le degré de précision et d’exigence apporté par Geoffroy.

Propos recueillis par Delphine Baffour

Tumulus, la farandole bigarrée de François Chaignaud et Geoffroy Jourdain
A LIRE AUSSI : Danse – Critique

Tumulus, la farandole bigarrée de François Chaignaud et Geoffroy Jourdain

François Chaignaud et Geoffroy Jourdain […]

A propos de l'événement

Tumulus
du lundi 2 mai 2022 au mercredi 4 mai 2022
Bonlieu - scène nationale
1 rue Jean Jaurès, 74000 Annecy

à 20h30. Tél. 04 50 33 44 11. Durée : 1h10.


 


Également le du 7 au 9 mai au Kunstenfestivaldesarts, Bruxelles, le 24 mai au Tandem, Douai, le 31 mai à L’Opéra de Dijon, le 2 juin à la Cité musicale, Metz, les 7 et 8 juin à La Coursive, La Rochelle, le 22 juin à la Scène nationale d’Orléans.


 


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse