La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Anne Coutureau interprète L’Espèce humaine de Robert Antelme : une parole et une pensée contre l’inhumanité

Anne Coutureau interprète L’Espèce humaine de Robert Antelme : une parole et une pensée contre l’inhumanité - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre de l’Epée de Bois
© Attilio Marasco Anne Coutureau

Théâtre de l’Épée de Bois

Publié le 6 janvier 2023 - N° 306

Anne Coutureau transmet de manière impressionnante et profondément habitée la parole du résistant Robert Antelme. Une parole contre l’inhumanité du genre humain, où l’horreur du passé alerte et éclaire.

Dans la très belle salle en pierre du Théâtre de l’Épée de Bois, une femme s’avance, dans la pénombre. Elle délivre une parole issue d’une expérience terrifiante et paroxystique dans l’histoire de l’humanité, une parole qui raconte, qui alerte, qui exprime une méditation paradoxale et nécessaire sur l’espèce humaine. « C’est un rêve SS de croire que nous avons pour mission historique de changer d’espèce » déclare le résistant Robert Antelme, arrêté en 1944 puis déporté dans les camps de Buchenwald et Dachau, qui rappelle « une vérité qui apparaît éclatante ici, au bord de la nature, à l’approche de nos limites : il n’y a pas des espèces humaines, il y a une espèce humaine. » Sur le plateau nu, Anne Coutureau s’empare des mots de l’auteur dans leur universelle amplitude, en un acte fort de transmission d’une expérience d’une extrême cruauté et d’une pensée qui ne renonce pas à sa conscience irréductible. Au cœur de l’anéantissement programmé, d’une relation d’asservissement entre « les mangeurs d’épluchures » et les SS tout-puissants, émerge toute l’horreur d’un quotidien fait de souffrances et promis à la mort, mais aussi l’acharnement à vivre, la résistance de la conscience, et finalement la victoire contre l’abomination nazie.

Anne Coutureau interprète des extraits de « L’Espèce humaine » (1947) de Robert Antelme
A LIRE AUSSI : Théâtre – Entretien

Anne Coutureau interprète des extraits de « L’Espèce humaine » (1947) de Robert Antelme

Anne Coutureau revient au Théâtre de L’Épée […]

Contre les rapports d’asservissement

Sobre et vide, l’espace est pourtant habilement sculpté de manière imposante et impressionnante par de splendides lumières que signe le metteur en scène Patrice Le Cadre et par une remarquable création sonore de Jean-Noël Yven. Comme une sorte de fantôme sans âge, de gardienne universelle d’une mémoire meurtrie, la comédienne porte une narration habitée qui se fait témoignage et écoute partagés, tendue contre l’oubli vers une volonté de faire entendre l’inhumanité des bourreaux autant que la commune humanité des bourreaux et des victimes. Une idée qui devrait – théoriquement – pouvoir empêcher que ressurgisse l’ineptie meurtrière d’une hiérarchie des humains avec ses rapports d’asservissement. Robert Antelme évoque le silence des cendres sur la terre d’Auschwitz, l’extermination industrielle de sept millions de juifs. Sans jamais jouer sur l’émotion, s’appuyant seulement sur les mots, sur elle-même et sa profonde affinité avec ce texte,  Anne Coutureau fait résonner le récit dans sa dimension concrète, physique, mais aussi philosophique. Le bien-nommé Théâtre Vivant qu’elle dirige montre ici le pouvoir d’un visage et d’un corps qui parlent, le pouvoir de l’acteur, humain et sublime.

Agnès Santi

Andromaque : Anne Coutureau propose une mise en scène remarquablement maîtrisée de la tragédie.
A LIRE AUSSI : Théâtre – Critique

Andromaque : Anne Coutureau propose une mise en scène remarquablement maîtrisée de la tragédie.

Avec un très bel ensemble de jeunes […]

A propos de l'événement

L’Espèce humaine
du jeudi 5 janvier 2023 au dimanche 15 janvier 2023
Théâtre de l’Epée de Bois
La Cartoucherie, route du Champ de Manœuvre, 75012 Paris

Du 5 au 15 janvier 2023. Du jeudi au samedi à 19h, le dimanche à 14h30. Tél. : 01 48 08 39 74.


Durée : 1h30.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre