La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Jazz / Musiques JAZZ/THEATRE ODEON

AHMAD JAMAL, L’AMI AMERICAIN

AHMAD JAMAL, L’AMI AMERICAIN - Critique sortie Jazz / Musiques Paris Odéon-Théâtre de l’Europe

Publié le 24 octobre 2013 - N° 214

Comme à son habitude, le pianiste de Pittsburgh vient fêter sur scène la sortie de son nouvel album.

Le pianiste de Pittsburgh entretient une relation spéciale avec la France, pays où il reçut l’accueil idoine lors de sa résurrection voici vingt ans. Depuis il y revient constamment, prêchant son amour du beau jeu, conquérant des fidèles de toutes obédiences. C’est aussi en France qu’il a trouvé des producteurs à son écoute : l’ami américain fut le premier artiste signé au catalogue du nouveau label Jazz Village, début 2012 ; il eut surtout dès 1990 l’essentiel Jean-François Deiber à ses côtés, producteur émérite qui lui permit de toucher de nouveau les sommets. Chevalier des Arts et des Lettres, celui qui se révéla en 1958 dans l’intimité du bar d’un grand hôtel de Chicago, la Pershing Lounge, a ainsi parcouru de beaux chapitres sur scène : nul n’a oublié sa performance au JVC Jazz festival voici plus de dix ans, tout comme celle du 2 juillet 2011 à L’Olympia, mythique salle que l’octogénaire s’était offert pour son anniversaire. Et cet été encore, il a fait l’événement à Marciac. Sur scène, l’esthète du Steinway rejoue comme toujours, comme jamais, l’histoire de cette musique classique américaine, une appellation qu’il préfère au jazz, trop connoté, étriqué. Un brin badin, Ahmad Jamal ne badine pas avec ces choses-là. Ça swingue, ça blues, ça groove, ça improvise, ça rigole… C’est très sérieux.

Un Trio augmenté

Architecte plus qu’interprète, l’homme dont le nom demeure associé au trio classique, sa formule magique, s’illustre désormais en quartette : aux côtés du contrebassiste Reginald Veal et du batteur Herlin Riley, on retrouve le percussionniste Manolo Badrena pour son nouvel album. Saturday Morning ne déroge pas aux codes de bonne conduite qu’il s’est fixés. Une poignée de standards, une palanquée d’originaux, dont certains écrits réarrangés pour l’occasion, le répertoire redit à ceux qui en doutaient : cette musique-là se joue au-delà des affres du temps, des affaires de catégories. Mais, pour y parvenir, le pianiste confie se placer en studio au plus près de l’instant, tous ensemble et non chacun isolé dans sa cabine. « Enregistrer un disque, c’est comme jouer sur scène. Il n’y a pas de secret, c’est une affaire très humaine. »

J.Denis

A propos de l'événement

AHMAD JAMAL
du Vendredi 8 novembre 2013 au Samedi 9 novembre 2013
Odéon-Théâtre de l’Europe
Place de l’Odéon, 75006 Paris
Vendredi 8 et samedi 9 novembre à 20 h. Places : de 30 à 90 €. Tél. : 01 44 85 40 40.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques