La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

À la trace

À la trace - Critique sortie Théâtre Strasbourg Théâtre National de Strasbourg
Liza Blanchard, Nathalie Richard et Maryvonne Schiltz © Jean-Louis Fernandez

Théâtre National de Strasbourg / de Alexandra Badea / mes Anne Théron

Publié le 20 décembre 2017 - N° 261

Dans À la trace, Anne Théron s’associe à la dramaturge Alexandra Badea pour imaginer un polar féminin consacré à la question de la filiation. Ou de son refus.

« Qu’est-ce qu’une mère ? ». Après avoir travaillé sur le désir féminin à partir de Choderlos de Laclos dans Ne me touchez pas (2015), Anne Théron, artiste associée au Théâtre National de Strasbourg, s’interroge. Afin d’approcher cette difficile question de la maternité, pour la première fois, elle ressent le besoin de faire appel à la fiction. De mettre en scène des personnages à la croisée du mélodrame des années 40, avec ses figures féminines en quête d’émancipation, et de celui qui fait pleurer dans les chaumières dix ans plus tard, axé sur la généalogie et les images œdipiennes. Elle fait appel à la dramaturge Alexandra Badea, connue pour son écriture au plus près des problèmes sociaux et politiques de notre siècle.

Polar au féminin

Interprété par Liza Blanchard, Clara, le personnage principal de À la trace, est une jeune femme en quête de sens. Lorsque, le jour de la mort de son père, elle retrouve un sac à main ayant appartenu à une certaine Anna Girardin, elle entame une enquête. Laquelle débouche sur une série de rencontres de personnes portant le nom mystérieux, toutes incarnées par Judith Henry. Polar sans détective, cette pièce au féminin – joués par Yannick Choirat, Alex Descas, Wajdi Mouawad et Laurent Poitrenaux, les hommes n’apparaissent que dans des courts métrages projetés sur le plateau – dessine ainsi une filiation brisée. Mais en voie de recomposition. Conçu comme un film, À la trace questionne aussi notre rapport à l’image et aux nouvelles technologies. Nos manières d’être ensemble.

Anaïs Heluin

A propos de l'événement

À la trace
du Jeudi 25 janvier 2018 au Samedi 10 février 2018
Théâtre National de Strasbourg
1 Avenue de la Marseillaise, 67000 Strasbourg, France

Du lundi au samedi à 20h, les dimanches 28 janvier et 10 février à 16h. Relâche les 29 janvier et 4 février. Tel : 03 88 24 88 00. www.tns.fr. Également à la Passerelle – Scène nationale de Saint-Brieuc les 20 et 21 février 2018, aux Célestins – Théâtre de Lyon du 28 février au 3 mars, à la Comédie de Béthune du 20 au 23 mars, à la MC2 : Grenoble du 24 au 27 avril et à la Colline du 2 au 26 mai.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre