La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Propos recueillis

A la renverse

A la renverse - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre des Abbesses
L’écrivaine Karine Serres. Crédit : Bertrand Couderc

Théâtre des Abbesses / de Karine Serres / mes Pascale Daniel-Lacombe

Publié le 24 mai 2016 - N° 244

Dans le cadre de son parcours Enfance & Jeunesse, le Théâtre de la Ville présente A la renverse, de Karine Serres, dans sa salle des Abbesses. Une création tous publics à partir de 10 ans qui nous parle de l’amour et de l’océan.

« Ce que j’aime, avant tout, c’est écrire des histoires. Que ce soit à travers des romans, des pièces de théâtres, des poèmes… Que ce soit à destination d’adolescents, d’enfants ou d’adultes. En fait, lorsque j’écris, c’est l’histoire qui en vient à déterminer sa propre forme. C’est une grande richesse d’être ainsi face à toutes ces possibilités, de pouvoir choisir ce qui est le plus adéquat pour chaque texte. Il se trouve que la première pièce que j’ai écrite a été montée dans le circuit jeunesse. C’est là que j’ai véritablement découvert ce public. Et j’ai eu un coup de foudre. Car les jeunes spectateurs font preuve de beaucoup de franchise, d’immédiateté, d’une grande liberté de réception. Les enfants et les adolescents ont beaucoup moins de préjugés que les adultes et, en même temps, ils sont d’une exigence incroyable. C’est un public qui a sans cesse envie d’être surpris. Ecrire pour lui me permet de voyager en dehors des zones de théâtre classiques.

 Ecrire face à la mer

A la renverse est né d’une invitation du Très Tôt Théâtre – la Scène conventionnée jeunes publics de Quimper – pour venir écrire sur le territoire du Finistère. Or il se trouve que j’avais envie, depuis longtemps, d’écrire face à la mer, d’interroger ce que cela change d’avoir, tous les jours, la mer sous les yeux. J’ai donc passé six mois en résidence dans divers endroits de ce département. Et j’ai cherché à comprendre, à travers la pièce que j’ai écrite, si le fait de vivre ainsi à côté de la mer était une force ou bien un empêchement. Car l’histoire de Sardine et Gabriel (ndlr, deux jeunes amoureux qui se retrouvent face à l’océan et imaginent leur vie future) parle de la façon que l’on a de se projeter dans la vie quand on est adolescent. Elle parle de l’amplitude que l’on donne à son existence, de ce que l’on en fait… »

Propos recueillis par Manuel Piolat Soleymat

 

A propos de l'événement

A la renverse
du Mercredi 8 juin 2016 au Samedi 11 juin 2016
Théâtre des Abbesses
31 Rue des Abbesses, 75018 Paris-18E-Arrondissement, France

à 19h30, le 13 juin à 14h30, le 14 juin à 19h30, le 15 juin à 15h. Tél. : 01 42 74 22 77. www.theatredelaville-paris.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre