La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Propos recueillis Jacques Lassalle

À la croisée du théâtre, du cinéma et de la politique

À la croisée du théâtre, du cinéma et de la politique - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre des Abbesses

Publié le 5 septembre 2012 - N° 201

Jacques Lassalle crée Loin de Corpus Christi de Christophe Pellet, pièce sur le destin de Richard Hart, acteur américain des années quarante. Image fascinante à l’écran, l’acteur est indicateur de la CIA à Hollywood puis de la STASI à Berlin.

« Christophe Pellet est venu au théâtre et à l’écriture en passant par le cinéma puisqu’il a fait l’école de la FEMIS ; sa pièce Loin de Corpus Christi a trait au cinéma. C’est le nom d’une ville du Texas, d’où est originaire Richard Hart. Le titre symbolique fait allusion à l’histoire d’une passion et d’un calvaire, le destin d’un jeune acteur qui quitte sa ville natale en 1947 pour Hollywood où il endosse le rôle principal dans quatre films. Puis il disparaît, devenu indicateur de la CIA sous McCarthy ; il meurt jeune, à trente-cinq ans, d’un arrêt cardiaque. Au début des années 2000, une jeune femme, Anne, qui travaille à la cinémathèque française à Paris, tombe amoureuse de l’acteur mythique, hantée par cette figure charismatique dont elle s’informe. Voilà le premier volet de la pièce, tandis que le second se situe à Berlin-Est dans les années 1988/ 89 auprès d’une jeune femme, Norma, qui a accueilli Richard Hart à la Metro-Goldwyn-Mayer, la grande société de production américaine.

Deux destins de femme en quête d’un même fantasme masculin

La protagoniste appartient à la mouvance américaine de la colonie allemande de Brecht. Chassée des Etats-Unis, abandonnée par Brecht, elle fait un retour ultime et tragique à Berlin où elle découvre un nouveau Richard Hart, indicateur de la STASI et du KGB. Ainsi, la pièce révèle deux destins de femmes en quête d’un même fantasme masculin, un acteur perdu, retrouvé, inaccessible. La structure dramatique est un scénario de trente-deux séquences dont l’ordre peut changer selon le choix, à la façon du Woyzeck de Büchner, dans un rythme d’enfer. Le décor est une petite salle de cinéma rêvée et métaphorique à Hollywood, sur laquelle tombe une chape de plomb à Berlin-Est. Marianne Basler joue Norma, Bernard Bloch joue Brecht … C’est une œuvre où je me retrouve naturellement, entre écriture, théâtre et cinéma. »

Propos recueillis par Véronique Hotte

A propos de l'événement

Loin de Corpus Christi
du Vendredi 21 septembre 2012 au Samedi 6 octobre 2012
Théâtre des Abbesses
31, rue des Abbesses 75018 Paris
À 20h30, les 23 et 30 septembre à 15h. Tél : 01 42 74 22 77.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre