La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

+/- 0 ou le Groenland au théâtre

+/- 0 ou le Groenland au théâtre - Critique sortie Théâtre
Crédit photo : Bo Kleffel Légende : « +/- 0 : un puzzle théâtral aux airs de conte initiatique. »

Dans le cadre du Festival d’automne à Paris, Christoph Marthaler présente sa nouvelle création au Théâtre de la Ville. Une aventure de théâtre polyglotte et musicale qui nous invite à voyager jusqu’aux terres du Groenland.

Après l’univers d’un sanatorium pas comme les autres (Platz Mangel), la vision contemporaine du Couronnement de Poppée (Winch Only), une étrange visite touristique au sein de la Cour d’honneur du Palais des Papes d’Avignon (Papperlapapp), Christoph Marthaler a voyagé jusqu’au Groenland et en est revenu avec +/-0. Entendons par là « plus ou moins zéro degré », c’est-à-dire la température approximative à partir de laquelle l’eau devient de la glace et la glace de l’eau. Après sept semaines passées à explorer et admirer ce territoire énigmatique, le metteur en scène suisse a créé ce nouveau spectacle avec quelques-uns de ses complices habituels (la scénographe Anna Viebrock, bien sûr, ainsi que les comédiens Marc Bodnar, Raphael Clamer, Bendix Dethleffsen, Rosemary Hardy, Ueli Jäggi, Jürg Kienberger, Sasha Rau et Bettina Stucky), mais aussi avec des artistes groenlandais (Kassaaluq Qaavigaq et Nukâka Coster Waldau). « Le thème de +/-0, explique-t-il, c’est la force de ces gens. Des Inuits, chasseurs de rennes, de bœufs musqués, de phoques, de baleines… Ils habitent un pays sans perspective, une terre qui peu à peu s’efface dans l’eau. Malgré tout, ils gardent une formidable énergie, vivent à leur rythme, mais avec ardeur… Ils savent boire et rire. »
 
Conte initiatique
 
Avant même la découverte des Inuits et de leur île, l’origine de ce projet se situe dans l’envie d’expérimenter « ce qui se produit lorsqu’un groupe d’artistes d’Europe continentale se trouve immergé dans une géographie et une culture aussi radicalement autres, la manière dont ces déplacements et ces échanges peuvent produire un spectacle ». Comment s’adapter à un environnement dans les fondations commencent à fondre ? Comment trouver un point fixe lorsque tous les repères, politiques comme physiologiques, sont en voie de mutation ? Comment oublier tout ce qu’on a appris d’un environnement étranger pour mieux s’y abandonner, et briser la glace ? Elaborant un puzzle théâtral aux airs de conte initiatique, Christoph Marthaler entremêle, comme à son habitude, différentes langues (allemand, anglais, groenlandais, français) et de nombreuses musiques (des chansons, des extraits d’œuvres de Brahms, Strauss, Mozart, Schubert…). Sans oublier l’humour, l’étrangeté et la poésie qui nourrissent le « regard tendre et sans illusion » que le metteur en scène suisse porte sur le monde.
 
Manuel Piolat Soleymat         


+/- 0 (spectacle en allemand, groenlandais, français et anglais, surtitré en français), mise en scène de Christoph Marthaler. Du 16 au 24 septembre 2011, à 20h30. Le dimanche 18 septembre à 15h. Spectacle présenté dans le cadre du Festival d’automne à Paris. Théâtre de la Ville, 2, place du Châtelet, 75004 Paris. Tél : 01 42 74 22 77.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre