Théâtre - Critique

Magnétic

Magnétic, une création de Jérôme Thomas. Crédit : Christophe Raynaud de Lage

Le Monfort Théâtre / de Jérôme Thomas

C’est à Dijon, le 17 octobre 2017, au Théâtre Mansart, que la dernière création de Jérôme Thomas a vu le jour. Nourrie des musiques de Wilfried Wendling, Magnétic nous ouvre les portes d’un monde fascinant. A voir au Monfort Théâtre.

On pourrait dire que l’on entre dans Magnétic comme dans un territoire secret, ouvert derrière notre monde. Un territoire aux lignes et aux reliefs tout à fait particuliers. Une futaie, par exemple, touffue, magistrale de hauteur. Puis la possibilité d’une soudaine clairière. Rigoureuse. Et d’un point d’eau, sorte de marécage participant à un biotope inconnu. Mais, aussi, les turbulences et les rugissements sauvages d’un site industriel abandonné… Propices à l’éclosion des visions les plus personnelles, au surgissement d’un champ infini d’associations libres, la dernière création de Jérôme Thomas s’inspire d’une de ses précédentes pièces, Hic Hoc, au sein de laquelle quatre jongleurs, en 1995, débordaient les codes traditionnels de leur discipline pour faire naître les perspectives d’un univers onirique multisensoriel. Aujourd’hui, ce sont quatre interprètes féminines (Audrey Decaillon, Chloé Mazet, Nicoletta Battaglia et Gaëlle Cathelineau, en alternance avec Ria Rehfuss) qui – à la frontière du jonglage, de la chorégraphie, de la musique et du théâtre visuel – composent les trois tableaux de ce stupéfiant Magnétic.

Des rêveries futuristes et antédiluviennes

Immergées dans des panoramas visuels et sonores impressionnants (la composition musicale et les vidéos sont de Wilfried Wendling, en collaboration avec Grégory Joubert ; les lumières sont de Bernard Revel), les jongleuses œuvrent à l’aide de différents objets : balles, longues tiges, élastiques tombant des cintres, plaques de polystyrène de diverses dimensions. Mais Jérôme Thomas dépasse ici les carcans de la performance technique pour réaliser un important travail sur l’espace et le corps. Jouant d’atmosphères et d’enjeux scéniques contrastés, Magnétic est un spectacle total dont l’abstraction rejoint les sphères de la sensualité. A certains instants, même, celles de la grâce. Il y a quelque chose d’hypnotique dans cette radicalité toute contemporaine. Egalement quelque chose de complexe et de sauvage. De la puissance d’images majestueuses à la densité minimaliste de numéros plus dépouillés, cette suite de variations se déploie de manière profondément organique. Elle nous plonge dans l’imaginaire de rêveries futuristes comme antédiluviennes. C’est l’une de ses forces : engendrer une poésie de contrepoints.

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Magnétic
du Jeudi 8 mars 2018 au Dimanche 18 mars 2018
Le Monfort Théâtre
106, rue brancion, 75015 PARIS

Dans le cadre du Festival (Des)Illusions. Du jeudi au samedi à 21h, le dimanche à 17h. Durée de la représentation : 1h. Spectacle vu le 13 février 2018 au CENTQUATRE-PARIS. Tél. : 01 56 08 33 88. www.lemonfort.fr


Egalement le 13 avril 2018 au Théâtre Le Rive Gauche à Saint-Etienne-du-Rouvray, à l’occasion du Festival Spring ; le 4 mai à Fontenay-en-Scènes.


Mots-clefs :,

A lire aussi sur La Terrasse

Théâtre - Agenda

Le Pont

Simon Pitaqaj adapte et met en scène le roman [...]

Le Pont : En savoir plus

Recevez le meilleur
du spectacle vivant

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter pour recevoir chaque semaine dans votre boîte email le meilleur du spectacle vivant : critique, agenda, dossier, entretien, Théâtre, Danse, Musiques... séléctionné par la rédaction