Jazz / Musiques - Gros Plan

Bonnes ondes

La trompettiste publie « Radio One », un album qui fait une place originale à la voix. © Sylvain Gripoix.

GROS PLAN / JAZZ EN VILLE / VANNES

Sur les routes avec son quartet Radio One, la trompettiste est la marraine du nouveau festival Jazz en ville à Vannes.

Qu’allez-vous faire à Vannes cet été ?

Airelle Besson : Outre le fait de jouer avec mon quartet Radio One, je vais présider le jury du tremplin qui s’y tient depuis très longtemps puisque je m’y suis moi-même présentée quand j’avais dix-sept ans ! Participer à un tremplin pour un jeune musicien, c’est important. Cela donne un objectif, pour lequel préparer un répertoire. Cela ponctue une vie de musicien : je me souviens encore de mon passage là-bas !

« Participer à un tremplin pour un jeune musicien, c’est important. »

Votre nouveau quartet a la particularité d’intégrer une vocaliste, Isabel Sörling.

 A. B. : J’ai écrit un répertoire qui contient à la fois des chansons avec des paroles, qu’Isabel interprète dans un format un peu pop, et d’autres morceaux dans lesquels je l’utilise en tant qu’instrumentiste, comme si nous étions une section de cuivres à nous deux. J’aime utiliser cette sonorité, cette « matière ». Bien que ce ne soit pas évident pour une chanteuse de prendre cette place, Isabel se prête parfaitement au jeu. Cela fait plusieurs années que je voulais monter ce quartet. J’ai bien mis deux ou trois ans à la trouver !

Quelles étaient les qualités que vous recherchiez ?

A.B. : Je cherchais une chanteuse avec une grande tessiture, qui présente de l’éclectisme au niveau du style. Isabel peut sonner autant folk qu’aller dans la musique très improvisée. Elle est capable d’interpréter une chanson pop de manière très « droite », et c’est une vraie improvisatrice, qui aime chercher et expérimenter. On me dit souvent que ma musique est difficile à classer, par la diversité de toutes les musiques avec lesquelles je flirte, du classique, du contemporain, de la pop et du jazz.

Quelle est cette « Radio One » à laquelle vous faites allusion ?

A.B. : Radio One est aussi le titre du morceau le plus caractéristique du groupe, selon moi. La radio a bercé et rythmé mon existence, moi qui ai vécu sans télévision et fait ma scolarité de la sixième au bac par correspondance pour pouvoir étudier au conservatoire. En outre, j’ai habité trois ans en Angleterre, dans les îles Orcades, à Oxford puis au Pays de Galles, et j’écoutais alors BBC One, notamment les retransmissions de matchs de football. D’où le sous-titre : « Football Games on Radio One » !

Propos recueillis par Vincent Bessières

A propos de l'événement

Bonnes ondes
du Dimanche 24 juillet 2016 au Dimanche 31 juillet 2016

Vannes, France

Tremplin national les 26, 27 et 29 juillet 2016. www.festivaljazzenville.fr


Mots-clefs :, , ,

A lire aussi sur La Terrasse

Jazz / Musiques

Mens alors !

C’est dans ce village du Vercors, Mens, [...]

Mens alors ! : En savoir plus