Danse - Critique

Au Pied de la Lettre # 2

Crédit : Frédéric Iovino Légende : Simona Rossi et Bryan Campbell, Au pied de la lettre dans deux pièces jeune public.

Atelier de Paris – Carolyn Carlson
Chorégraphies Loïc Touzé / Ambra Senatore

Pour la deuxième année consécutive, le Gymnase, Centre de Développement Chorégraphique, se lance dans la commande pour le jeune public. Voici une cuvée 2016 qui tient bien ses promesses.

L’idée est belle, mais son exigence est élevée : associer sur un plateau partagé deux chorégraphes esthétiquement différents, leur passer commande d’une pièce pour le jeune public de trente minutes chacune. Celle-ci devra réunir les mêmes interprètes, et avoir, comme point de départ, un texte ou une œuvre de littérature. Voici donc Loïc Touzé et Ambra Senatore réunis autour du même challenge, dont on peut d’emblée saluer la réussite. Avec eux, les enfants entrent dans deux univers très éloignés, mais se rapprochent d’une question fondamentale : comment raconter une histoire avec le corps ? Loïc Touzé n’a choisi rien de moins que l’odyssée d’Ulysse (d’après Le Feuilleton d’Ulysse, de Murielle Szac, chez Bayard Jeunesse), pour évoquer aventures, personnages mythologiques et péripéties, que certains jeunes spectateurs auront déjà pu aborder. Ceux-ci reconnaîtront alors le héros et autres protagonistes de l’épopée, mais dans une approche très subtile et bien moins frontale que ce que l’on pourrait attendre d’un récit chorégraphié. Tout l’art de Loïc Touzé réside dans cette multiplicité de combinaisons entre ces deux corps en nuances marines, visages maquillés, qui, dans une énergie étale, jouent les tableaux vivants.

De la mythologie et des histoires du quotidien

Il suffit d’une position de main pour évoquer le cyclope, d’un balancement pour montrer le bateau, d’un enchevêtrement de jambes et de têtes pour voir le cheval de Troie… Quelques notes au piano, douces et vibrantes, et le tout suffit à mettre en marche l’imaginaire. D’association purement formelle de corps en évocation fantastique, il n’y a qu’un pas, que le chorégraphe franchit avec bonheur, plongeant le spectateur dans un état d’écoute et de contemplation suspendues. Lorsque la pièce d’Ambra Senatore, Quante Storie, prend la suite, c’est une bascule totale : là, les deux interprètes commencent par nommer les parties du corps pour entamer une interaction avec le public, et faire surgir des histoires. Drôle et enlevé, ce duo devient facétieux, cultivant le détournement et le décalage dans un univers profondément ancré dans le quotidien. Mention spéciale à Simona Rossi et Bryan Campbell dont les deux duos semblent cousus main sur leur belle complicité.

 

Nathalie Yokel

A propos de l'événement

Au Pied de la Lettre # 2
du Mercredi 11 mai 2016 au Jeudi 12 mai 2016
Atelier de Paris – Carolyn Carlson
Route du Champ de Manoeuvre, 75012 Paris, France

Le 11 mai 2016 à 10h et 15h, le 12 mai à 10h et 14h30.


Tél. : 01 417 417 07. www.junevents.fr Spectacle vu au Gymnase – CDC de Roubaix.


Mots-clefs :, ,

A lire aussi sur La Terrasse