La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan

WAGNER X 2

WAGNER X 2 - Critique sortie Classique / Opéra Versailles Opéra royal de Versailles
Légende : Christian Thielemann, ou l’art du rubato dans Wagner.

OPERA / THEATRE DES CHAMPS-ELYSEES ET OPERA ROYAL

Publié le 23 avril 2013 - N° 209

Christian Thielemann et Marc Minkowski dirigent ce mois-ci des concerts intégralement dédiés à Wagner. Deux versions antagonistes de l’œuvre du Maître de Bayreuth.

On ne peut imaginer chefs plus dissemblables. D’un côté, Christian Thielemann, un Kappelmeister à l’ancienne, dont les modèles ont pour nom Furtwängler et Karajan. Ses interprétations fascinent par leur puissance expressive, leur liberté de rubato mais peuvent aussi exaspérer par leur propension au pathos et à la grandiloquence. Tout dépend des répertoires : si ses Beethoven sont anachroniques, ses Strauss se révèlent incandescents ! De l’autre, Marc Minkowski, figure incontournable du mouvement sur instruments anciens, qui, avec ses Musiciens du Louvre, a dépoussiéré les répertoires baroque, classique et désormais romantique. Son énergie et son intelligence du texte séduisent même les mélomanes les plus réfractaires aux sonorités historiques. Reste certains partis pris de tempo qui ont parfois plus de mal à passer !

Deux versions du Vaisseau Fantôme

A l’occasion du bicentenaire de la naissance de Wagner, on a la chance de pouvoir comparer à quelques jours d’intervalle leurs approches respectives de l’œuvre du Maître de Bayreuth. Au Théâtre des Champs-Elysées, Christian Thielemann est à la tête de la Staatskapelle de Dresde, dont il occupe désormais le poste de chef principal (succédant au fade Fabio Luisi). A l’affiche : plusieurs ouvertures (Tannhäuser, Le Vaisseau fantôme, Rienzi…) mais aussi des airs, avec en soliste le ténor Johan Botha, d’origine sud-africaine, qui a déjà enregistré avec Thielemann La Walkyrie et Les Maîtres chanteurs de Nuremberg. A l’Opéra Royal, Marc Minkowski confronte deux versions du Vaisseau fantôme : la « classique » de Wagner et celle, sortie de l’oubli, de Louis Dietsch (compositeur romantique français et chef de l’Opéra de Paris). Deux approches du même thème de part et d’autre du Rhin : une association d’autant plus passionnante qu’elle est portée par un casting  prometteur (avec notamment Vincent Le Texier, Ingela Brimberg, Bernard Richter…).

 

A. Pecqueur

A propos de l'événement

WAGNER
du Mardi 21 mai 2013 au Vendredi 24 mai 2013
Opéra royal de Versailles
Grille du Dragon
 78000 Versailles
Mardi 21 mai à 18h30 (Louis Dietsch) et 21h (Wagner). Tél. 01 30 83 78 89. Places : 20 à 120 €. Théâtre des Champs-Elysées. 15 avenue Montaigne 75008 Paris. Vendredi 24 mai à 20h. Tél. 01 49 52 50 50. Places : 5 à 85 €.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra