La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Ugzu

Ugzu - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre du Rond-Point
Crédit Photo : Giovanni Cittadini Cesi Légende : Jean-Claude Leguay, Grégoire Œstermann et Christine Murillo dans Ugzu.

Critique
Théâtre du Rond-Point / de Jean-Claude Leguay, Christine Murillo et Grégoire Œstermann

Publié le 2 juin 2013 - N° 210

Jean-Claude Leguay, Christine Murillo et Grégoire Œstermann reviennent au Théâtre du Rond-Point pour une séance de réflexion sur les petits tracas et les bonheurs furtifs. Spirituel, joyeux et décalé.  

Il y a eu Xu (objet bien rangé mais où ?) en 2006, Oxu (objet qu’on vient de retrouver et qu’on reperd aussitôt) en 2009, c’est aujourd’hui au tour d’Ugzu (urne dont on ne sait pas quoi faire une fois les cendres dispersées) d’ouvrir le champ des situations et objets cocasses mis en lumière par Jean-Claude Leguay, Christine Murillo et Grégoire Œstermann. Comme par le passé, les trois comédiens (qui signent, collégialement, texte et mise en scène) s’attachent à mettre en avant, à décortiquer, à illustrer puis nommer certains des petits tracas de l’existence, mais en élargissant cette fois-ci leurs recherches aux petits bonheurs furtifs, à ces satisfactions improbables, piquantes, qui comportent parfois comme une contradiction dans les termes. Florilège : « une panne de voiture qui vous permet quand même d’arriver jusqu’au garage » ; « arriver en retard le premier » ; « mourir en pleine forme »… Et pour les petits tracas : « passer en robe légère sur une bouche d’aération quand on n’est pas Marilyn Monroe » ; « une personne qui vous demande “qui c’est ?” en voyant une photo de vous plus jeune »…

Un petit bonheur, est-ce un tracas qui se repose ?

Réunies dans un dictionnaire des tracas (ou Baleinier, dont le quatrième tome vient de paraître aux éditions du Seuil), ces petites choses du quotidien font parfois débat. Par exemple, les trois comédiens délibèrent pour savoir si « faire la planche sur un lac salé » est à ranger parmi les contentements ou les désagréments. Une discussion argumentée s’engage. La question reste posée. Ici, tout passe par la parole, par l’appropriation des mots et des images qui leur sont associées, par les glissements de sens, les mises en résonnance et en perspective d’événements que tout le monde a, un jour ou l’autre, vécu ou imaginé pouvoir vivre. Dans cet exercice rempli d’autodérision et de perspicacité, le trio fait mouche. La représentation tient pourtant à presque rien. Sans grands procédés scénographiques, sans grands effets de jeu, les trois complices nous invitent, en toute simplicité, à une balade pleine de charme et de drôlerie. Une balade sur les chemins d’un monde fait de paradoxes, d’embarras ordinaires, de toutes ces petites entailles à la tranquillité qui viennent picoter la vie.

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Ugzu
du Jeudi 23 mai 2013 au Dimanche 30 juin 2013
Théâtre du Rond-Point
2 bis, avenue Franklin D. Roosevelt, 75008 Paris.
Du 23 mai au 30 juin 2013. Du mardi au samedi à 20h30, le dimanche à 15 h30. Relâche le lundi. Durée de la représentation : 1h20. Tél. : 01 44 95 98 21. www.theatredurondpoint.fr
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre