La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Ubu à l’Elysée

Ubu à l’Elysée - Critique sortie Théâtre
Crédit photo : DR Légende photo : Claude Semal et Ivan Fox croquent les travers ubuesques du sarkozysme.

Publié le 10 novembre 2010

Claude Semal et Ivan Fox proposent une critique féroce et drôle des dérives mégalomanes et autoritaires de Nicolas Sarkozy, marionnettes, humour caustique et vers de mirliton à l’appui.

Sauf à relire les excellentissimes Chroniques du règne de Nicolas Ier, de l’effronté mémorialiste Patrick Rambaud, force est de constater que le parvenu vulgaire installé à l’Elysée a plutôt ces temps-ci tendance à provoquer la colère que le rire… Viatique indispensable en ces temps de contestation, le spectacle de Claude Semal et Ivan Fox revient sur les débuts du règne d’un Sarkozy déguisé en Ubu, Sénéchal de Pologne et de Hongrie changeant de femme et de pays pour devenir président, Rolex au poignet et talonnettes aux pieds. Augmentant le pouvoir d’achat en doublant son salaire, flattant la France d’en bas tout en faisant la fête avec ses amis d’en haut, débauchant les girouettes vénales de la gauche à paillettes, passant allègrement des bras de Chinchilla, sa première épouse, à ceux de Marla Caroni, Princesse de Bologne, le coquelet Ubu piaille, braille, invective et insulte avec une grossièreté et une bêtise satisfaite derrière la caricature desquelles on reconnaît sans peine l’éructant élyséen… 
 
Autant de pertinence que d’impertinence…
 
Mérites de l’excentricité : quand on aborde les choses depuis les marges de l’événement, on en saisit mieux la nature. Belges lorgnant avec un recul goguenard les ridicules du pouvoir français en place, marionnettistes usant de la mise à distance pour mieux croquer les travers des humains qu’ils observent, alexandrins pasticheurs et potaches pour éviter de sombrer dans la trivialité qu’impose l’objet de leur satire : Claude Semal et Ivan Fox réunissent avec bonheur les conditions d’un spectacle comique aussi drôle qu’efficace. La finesse du trait côtoie la scatologie et la grivoiserie vertement allègres et le grotesque sert de masque à une critique sacrément juste des dérives autoritaires et brutales d’un autocrate capricieux et priapique entouré de barons assermentés ou achetés à vil prix. Ubu va bien à Sarkozy et l’utilisation des motifs et des personnages d’Alfred Jarry fait mouche avec une redoutable et presque terrifiante pertinence. Enlevé et rythmé, bien troussé et finaud, ce spectacle offre l’occasion d’un rire politique intelligent et salvateur qui a l’immense mérite de railler la démagogie sans y sombrer, avertissant la démocratie française des risques que lui fait courir sa légèreté.
 
Catherine Robert


Ubu à l’Elysée, librement adapté de l’œuvre d’Alfred Jarry par Claude Semal et Ivan Fox ; mise en scène de Laurence Warin. Du 23 au 25 novembre 2010. Mardi et mercredi à 20h30 ; jeudi à 19h30. Tous publics à partir de 12 ans. Théâtre Jean Arp, 22, rue Paul Vaillant-Couturier, 92140 Clamart. Réservations au 01 41 90 17 02. Durée : 1h20.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre