La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Propos recueillis / François Chattot

Trouver une forme pour accommoder le gâchis

Trouver une forme pour accommoder le gâchis - Critique sortie Avignon / 2010
Crédit photo : V. Arbelet

Publié le 10 juillet 2008

François Chattot est directeur du CDN de Dijon-Bourgogne. Il préconise une économie « ménagère » du théâtre, ancrée dans la réalité, loin des idéaux éthérés des politiques.

« Les politiques devraient être des hommes actifs dans la pensée, mais ils sont des hommes de la réélection. »

« Les grandes idées, il faut les traduire dans la pratique et la réalité des outils. Le politique est à la fois très vaste et très concret. Avec le poétique, il constitue l’attelage théâtral qui doit faire que le spectateur soit sidéré de participer au scandale du monde. Depuis les Grecs qui l’inventèrent avec la démocratie, le théâtre apporte une respiration poétique et politique le temps de la représentation. Et, comme le dit Bernard Sobel, si la démocratie était réussie, il n’y aurait pas de théâtre. C’est parce que la démocratie est en chantier que le théâtre est cet îlot incandescent entre désir et réalité. Les politiciens sont élus pour des lendemains qui chantent : c’est mensonger et inutile. Il vaut mieux porter la catastrophe à bout de bras et en partager le malheur. Le temps de la représentation, le multiple devient comme un : ce n’est pas du discours, c’est la naissance d’une œuvre. A partir de là, on peut tirer des fils, travailler avec les écoles, organiser des stages, faire de la formation, etc., en pensant les choses ensemble, dans la solidarité et la mutualisation et non dans la prestation de services. Les hommes politiques allouent des sommes considérables au théâtre sans jamais venir récolter les fruits de tout cela : ils devraient être des hommes actifs dans la pensée, mais ils sont des hommes de la réélection. Or la politique est moins un discours qu’un chantier permanent où on rate mieux à chaque fois. « Trouver une forme pour accommoder le gâchis » disait Beckett…

Propos recueillis par Catherine Robert

Crédit photo : Didier Olivré

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes