La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Propos recueillis

Triptyque sur la notion d’engagement

Triptyque sur la notion d’engagement - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre national de Chaillot
© Christophe Raynaud de Lage

Théâtre National de Chaillot / Texte et écriture au plateau Sylvain Levey, Magali Mougel, Catherine Verlaguet / mes et écriture au plateau Olivier Letellier

Publié le 28 janvier 2016 - N° 240

Artiste associé au Théâtre National de Chaillot, Olivier Letellier y présente trois petites formes autour de la notion d’engagement,  fondées sur l’histoire réelle d’une adoption au Brésil. « Maintenant que je sais », « je ne veux plus », « me taire ». 

« Dans le cadre d’un projet de trois ans sur les écritures de plateau à destination des publics jeunes, j’ai voulu associer les auteurs au processus de création, en poursuivant aussi de féconds temps de rencontres avec les publics. Sylvain Levey, Magali Mougel et Catherine Verlaguet ont décidé de coécrire une grande forme qui sera présentée au Théâtre de Chaillot en 2016-2017, et trois petites formes pouvant circuler facilement ont été créées : Je ne veux plus avec Magali Mougel pour les collégiens, Maintenant que je sais avec Catherine Verlaguet pour les lycéens, et Me taire avec Sylvain Levey pour les grands primaires.

Trois solos de femmes

Ces trois solos de femmes  appartiennent à la même histoire. Leurs parcours illustrent la thématique de l’engagement. Elles sont chacune une figure de l’aventure réelle et extraordinaire d’une amie, qui est partie au Brésil adopter un bébé. Je ne veux plus questionne l’identité et l’héritage parental et met en lumière Sœur Maria-Luz, dont le couvent fait office d’hôpital et maternité. Maintenant que je sais évoque la liberté d’expression et l’engagement politique à travers la figure de la mère biologique disparue, opposante au régime. Me taire éclaire celle qui a hébergée et aidée mon amie, issue de la bourgeoisie et engagée contre la construction d’un stade à la place d’une favela. Les trois titres font écho à une phrase de Chaîne de montage de Suzanne Lebeau, dénonçant le sort de jeunes femmes exploitées au Mexique. Chaque pièce fait résonner de façon singulière le combat de l’engagement ».
Propos recueillis par Agnès Santi

A propos de l'événement

Triptyque sur la notion d’engagement
du Samedi 6 février 2016 au Mercredi 17 février 2016
Théâtre national de Chaillot
1 Place du Trocadéro et du 11 Novembre, 75016 Paris, France

Grand Foyer pour Maintenant que je sais et Je ne veux plus, et Salle Maurice Béjart pour Me Taire. Tél : 01 53 65 30 00.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre