La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Propos recueillis Richard Bohringer

Traîne pas trop sous la pluie

Traîne pas trop sous la pluie - Critique sortie Avignon / 2011

Publié le 10 juillet 2011

Ce n’est pas Richard Bohringer l’artiste, la vedette, mais le baroudeur, homme de cœur, voyageur, poète insatiable et curieux des autres que ce spectacle raconte. Composé d’extraits de plusieurs écrits du comédien – auteur, Traîne pas trop sous la pluie laisse aussi une part belle à l’improvisation.

« Traîne pas trop sous la pluie est un objet brut qui s’inscrit dans une tradition orale. J’ai beaucoup appris en Afrique avec les griots sur l’art d’être passeur. Les textes sont extraits de mes précédents livres mais je veux que le spectacle soit interactif. Il y aura 70% d’écrit et 30% qui viendront selon l’humeur du moment. Mes colères, mes rébellions, mais aussi les câlins de la vie. C’est une prise de risque indispensable pour secouer l’objet et le faire s’envoler. Le principe est simple. Je suis seul sur scène et je me débrouille avec ça. Je veux être le passeur des beaux lambeaux de la vie que les humains ont. Les textes parlent de moi, l’homme, pas l’acteur. Mais ce sont surtout des textes sur les autres, sur ce qui nous unit entre humains. On y parlera d’Afrique, de passion, de boxe, des femmes, et des amis qui me manquent : Giraudeau, Léotard, Roland Blanche entre autres… En somme, c’est un spectacle sur la vie et l’amour de la vie. Ça s’inscrit exactement dans la lignée de ce que je faisais avec mon groupe de musique et que je présentais déjà à Avignon.

  Une autobiographie de la vie telle qu’elle me bouleverse

Ma vie a toujours tourné autour de l’écriture. J’ai parcouru le monde pour cela, j’ai toujours vécu pour l’écriture. Quand j’écris, je ne travaille pas l’oralité, mais les gens trouvent ça très musical. Je crois que je ponctue plus comme un musicien que comme un écrivain, mais ça se fait très naturellement. Je ne suis pas un gars de la syntaxe, je suis de la syncope. Sur le fond, ce spectacle parle de moi dans le monde, mais quand c’est moi, c’est aussi les autres. Même si on n’a pas vécu les mêmes choses, il y a un endroit où on se retrouve tous, c’est l’endroit du cœur. En fait, c’est une autobiographie de la vie telle qu’elle me bouleverse. Et la vie me bouleverse du matin au soir. Je ne viens pas du sérail et je reste attaché aux principes qui m’ont aidé : savoir d’où je viens, que je ne serai jamais du côté du manche, et que le seul bonheur que je puisse avoir, c’est de partager avec le public. La scène, c’est un endroit magnifique pour cela, un endroit qui permet de voyager ensemble.

Propos recueillis par Eric Demey


Avignon off/Traîne pas trop sous la pluie, de et avec Richard Bohringer, du 15 au 19 juillet à 23h au théâtre du Petit Louvre, 23 rue Saint-Agricol. Tél : 04 32 76 02 70.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes