La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

This is the end

This is the end - Critique sortie Théâtre
Légende : This is the end : un plateau de cirque version David Bobee. Crédit photo : Philippe Cibille pour le CNAC

Publié le 10 janvier 2012 - N° 194

Spectacle de fin d’études de la 23ème promotion des élèves du Centre National des Arts du Cirque, This is the end propose de découvrir bien davantage que les exploits des espoirs du cirque : un exemple enthousiasmant du renouveau esthétique du cirque contemporain.

Une musique omniprésente, un propos qui s’étire un peu, quelque excès dans les bons sentiments : quelques critiques peuvent être formulées à l’encontre de ce spectacle. Il n’empêche. David Bobee  à qui l’on a confié cette année la mise en scène de cet exercice de genre a pris sa mission très à cœur. Résultat : il donne à voir toute la force d’une jeunesse internationale qui s’engage dans l’exercice périlleux de sa passion, avec ses doutes, ses peurs et ses fragilités, mais surtout avec cette puissance du désir seule propre à renverser des montagnes. This is the end célèbre la jeunesse, le cirque, la fin imminente d’un monde et la possibilité de son renouveau. Absolument régénérant.

Le risque de voir tout s’écrouler

This is the end
fonctionne suivant le principe d’un compte à rebours qui égrène les cinq minutes qui nous séparent de la fin. Enfin, de la fin…des fins. De le fin du monde, de la fin de la vie, mais aussi en filigrane de la fin des études pour ces élèves, ou même de la fin de leur numéro. Le risque de voir tout s’écrouler est consubstantiel à la vie du circassien et David Bobee a exploré cette présence latente chez ces jeunes gens qui, comme chacun, vivent dans un monde de plus en plus instable. A partir d’un travail d’improvisations scéniques, d’interviews, de textes où l’on retrouve parfois, comme par magie, les accents de la poésie naïve et généreuse de son ancien compère Ronan Chéneau,  il a permis aux élèves d’exposer bien davantage que leur virtuosité technique : leur histoire, leur sensibilité, leur poésie personnelle, cette folie qui les pousse à répéter sans cesse des gestes virtuoses quand tout autour d’eux menace de s’écrouler. Sur douze élèves, seuls deux sont français. Les autres viennent de Suisse, de Suède, de Finlande, du Brésil, de Palestine, du Cambodge… Au ruban, aux sangles, à la bascule, au mât chinois, à l’acrobatie ou encore au monocycle, ils ont chacun travaillé leur agrès tout au long de leur scolarité. Mais le cirque contemporain s’hybride de théâtre et de danse, l’heure est au sensible et au propos autant qu’à la performance. David Bobee le savait très bien, qui a régulièrement intégré des circassiens dans ses mises en scène, et donne ici des ailes au cirque de demain.

Eric Demey


This is the end, spectacle de fin d’études des élèves du Centre National des Arts du Cirque de Chalons-en-Champagne, mis en scène par David Bobee. Du 18 janvier au 12 février à l’Espace chapiteau du Parc de la Villette. Réservations : 01 40 03 75 75

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre