La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Agenda

Tancrède

Fin du solo autobiographique initial, Laurent Laffargue met en scène le monde amer de Casteljaloux sous une lumière trop crue.

Publié le 10 décembre 2009

Version de concert

La Grande Écurie et la Chambre du Roy et l’Atelier lyrique de Tourcoing proposent, sous la direction de Jean-Claude Malgoire leur interprétation du chef-d’œuvre « sérieux » de Rossini.

L’œuvre de Rossini est avant tout associée aux genres de la comédie. C’est avec ses farces et autres opéras bouffes qu’il se fait un nom sur les scènes italiennes. En 1812, La Fenice, le grand théâtre d’opéra de Venise, lui passe commande d’un Tancrède, premier succès du compositeur dans le genre du Melodramma eroico. Pour la reprise de l’ouvrage en mars 1813 à Ferrare, Rossini pousse la hardiesse jusqu’à substituer au dénouement heureux de la première version une fin tragique guère dans le goût de l’époque ni conforme à l’image que l’on se fait généralement du « cygne de Pesaro ». Pour réhabiliter, en version de concert, ce versant « sérieux » de l’œuvre de Rossini, Jean-Claude Malgoire confie le rôle-titre au tempérament de feu de Nora Gubisch.

J-G. Lebrun


Mercredi 16 décembre à 19h30 au Théâtre des Champs-Élysées. Tél. 01 49 52 50 50. Places : 5 à 82 €.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra