La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan

Youri Temirkanov

Youri Temirkanov - Critique sortie Classique / Opéra
Photo : Youri Temirkanov

Publié le 10 novembre 2009

Sous la direction de son chef Youri Temirkanov, l’Orchestre philharmonique de l’ancienne capitale des tsars donne trois concerts ce mois-ci au Théâtre des Champs-Elysées.

Il serait injuste de limiter la vie musicale de Saint-Pétersbourg à son célèbre opéra, le Mariinsky (ex-Kirov), dirigé par Valery Gergiev. L’ancienne capitale des tsars abrite également un orchestre légendaire, qui a commémoré en 2007 ses 125 ans. Le Philharmonique de Saint-Pétersbourg est historiquement lié à la personnalité d’un chef d’orchestre emblématique : Evgeny Mravinsky. Le maestro russe, au caractère autocratique, a dirigé cette formation de 1938 à 1988, lui imprimant une pâte sonore acérée, parfois sèche mais toujours précise et transparente. Son successeur et actuel chef du Philharmonique, Youri Temirkanov, a réussi à donner un nouveau souffle à la phalange, comme nous avons pu le constater lors d’un récent concert à la Philharmonie de Luxembourg. Avec sa gestique à la fois implacable et souple, Temirkanov sait contrôler sans imposer. L’Orchestre est rutilant, depuis ses cordes âpres et profondes jusqu’à ses cuivres généreux et percutants, sans oublier la couleur acidulée (et même, parfois, un peu trop verte !) des bois. Dans leurs interprétations du répertoire russe, les musiciens pétersbourgeois trouvent le juste équilibre entre tradition et modernité. Au Théâtre des Champs-Elysées, le Philharmonique donne ce mois-ci pas moins de trois concerts. Le 25 novembre, deux chefs-d’œuvre romantiques russes sont au programme : des extraits du Lac des cygnes de Tchaïkovski et Shéhérazade de Rimski-Korsakov. Amateurs de sensations fortes, ne manquez pas la soirée du 27 novembre, où, après le Concerto pour violon de Tchaïkovski (avec Sergej Krylov) sera interprété le Sacre du printemps de Stravinsky, qui, rappelons-le, fut créé ici même, au Théâtre des Champs-Elysées, en 1913. Enfin, le 28 novembre, seront réunis Prokofiev (Concerto pour violon n°2 avec, toujours, Sergej Krylov) et Stravinsky (L’Oiseau de feu et Petrouchka). Les rives de la Neva n’ont jamais été aussi proches de celles de la Seine.
 
A. Pecqueur


Les 25, 27 et 28 novembre à 20h au Théâtre des Champs-Elysées. Tel. 01 49 52 50 50. Places : 5 à 85 €.

A propos de l'événement

Sons du monde / Saint-Pétersbourg


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra