La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Entretien / Adi Boutrous

Submission d’ Adi Boutrous.

Submission d’ Adi Boutrous. - Critique sortie Danse Paris Théâtre de la Ville Les Abbesses
Adi Boutrous Crédit : Tamar Lamm

Théâtre de la Ville Les Abbesses / Chor. Adi Boutrous

Publié le 16 décembre 2018 - N° 272

Adi Boutrous, s’est d’abord fait connaître en France comme « l’arabe israélien » de We Love Arabs d’Hillel Kogan. Mais il est surtout, à 29 ans, l’un des chorégraphes israéliens les plus prometteurs du moment. Il présente sa cinquième pièce au Théâtre de la Ville, Submission.

On a pu voir It’s Always Here à la dernière Biennale de la danse de Lyon, un duo sur l’identité et le genre, cette fois vous créez Submission, toujours autour de ces mêmes thèmes. Pourquoi ?

Adi Boutrous : J’avais créé It’s Always Here à partir d’une réflexion sur la masculinité et l’identité. Comme Israélien, comme danseur, l’identité n’est pas seulement un symbole ou une question abstraite, c’est ce qui s’inscrit dans le corps, qui est aussi un – notre – outil, qui a un savoir qui lui est propre et transmet d’autres langages. Quand on vit en Israël, on est toujours en état de guerre, larvée ou non. Donc notre corps ne peut que refléter ce genre d’environnement ou de menace permanente. C’est inscrit dans notre expression corporelle, dans notre rapport aux autres, dans nos relations. L’une des principales sources d’influences qui nourrit ces relations de façon continue est notre situation politique régionale. En voyant cette pièce qui ne dure qu’une trentaine de minutes, Claire Verlet, programmatrice du Théâtre de la Ville, m’a sollicité pour une création d’une heure.  C’est alors que j’ai eu l’idée de créer en miroir un duo de filles, de façon à évoquer plus clairement encore les perceptions de genre. Si la masculinité est particulière en Israël, avec une violence souvent à fleur de peau, la façon dont les rôles se distribuent avec les filles, surtout en danse, ce que l’on considère comme féminin à travers la ballerine, censée être légère, filiforme, fait différer la chorégraphie. Je pense que ces symboles sont toujours actifs dans les spectacles de danse.

« Le corps peut-il aussi signifier la rencontre ? »

Y compris dans les spectacles de danse contemporaine ?

A.B. : Ils ne sont pas toujours présents, mais je sens qu’ils existent. Ils font partie de notre imaginaire féminin. D’ailleurs, les parties les plus complexes, les plus acrobatiques, les plus athlétiques de la danse sont toujours reservées aux hommes. Or les femmes et les hommes sont égaux, donc c’est ce qu’on devrait attendre de voir sur scène. C’est pourquoi j’ai créé Submission. C’est aussi la signification spirituelle de ce mot, c’est-à-dire lâcher prise et accepter la réalité. Accepter de partager le même espace, et que notre existence est ce qu’elle est, mais aussi laisser tomber les préjugés, y compris sur le spectacle. C’est ce que nous essayons de traduire sur le plateau : le corps peut-il aussi signifier la rencontre ?

Vous parlez de partage d’espace. Quand on est Israélien, cela prend tout de suite une connotation politique…

A.B. : Il y a toujours une grande connexion, dans le concept même de partage de l’espace, avec l’autre quel qu’il soit, un étranger, quelqu’un qui s’est échappé. On rencontre aussi ce genre de problème par exemple aux Etats-Unis avec les immigrés mexicains, ou entre les Noirs et les Blancs… Mais bien sûr, ici, partager l’espace définit notre identité parce que nous vivons dans cet environnement particulier depuis soixante ans.

Propos recueillis par Agnès Izrine

A propos de l'événement

Submission d’ Adi Boutrous.
du Jeudi 24 janvier 2019 au Samedi 26 janvier 2019
Théâtre de la Ville Les Abbesses
31 rue des Abbesses, 75018 Paris

à 20h00. Tél. : 01 42 74 22 77. Durée : 1h00.


 


Egalement, le 29 janvier à la Faïencerie-Théâtre de Creil, à 20h30.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse