La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan

Schubert en grande forme

Schubert en grande forme - Critique sortie Classique / Opéra Paris Théâtre des Bouffes du Nord
Le violoniste Pierre Fouchenneret.

THEATRE DES BOUFFES DU NORD / MUSIQUE DE CHAMBRE

Publié le 25 mars 2018 - N° 264

Une impeccable équipe de jeunes chambristes français dans un chef-d’œuvre très rarement à l’affiche.

La programmation chambriste La Belle Saison, née en 2013 sur le plateau du Théâtre des Bouffes du Nord, fédère des théâtres et salles de concerts de toute la France, choisis pour leurs qualités acoustiques et leurs dimensions propices à la musique de chambre. Treize programmes tournent cette saison et celui-ci, bientôt à l’affiche à Paris, compte parmi les plus précieux. Il est construit autour d’une œuvre magistrale, inclassable, presque unique en son genre, l’Octuor pour cordes et vents, opus 166 de Schubert, très rarement joué en concert… « L’Octuor de Schubert est une œuvre de musique de chambre aux dimensions extraordinaires, à la fois par l’immensité de sa forme et par sa nomenclature rare et fournie. Six mouvements, près d’une heure de musique : l’Octuor en fa a quelque chose d’imposant. Deux ans après la Symphonie inachevée, Schubert a conscience qu’il faut aller plus loin sur le chemin de la grande forme. Les dimensions symphoniques de cette œuvre en font une partition rarement travaillée dans des conditions optimales. » précise Pierre Fouchenneret.

Octuor

Ce jeune violoniste sera entouré par Shuichi Okada (violon), Marc Desmons (alto), Yan Levionnois ou Adrien Bellom en alternance (violoncelle), Yann Dubost (contrebasse), Nicolas Baldeyrou ou Olivier Derbesse en alternance (clarinette), Julien Hardy (basson) et David Guerrier ou Vladimir Dubois en alternance (cor). Au même programme, un arrangement pour quintette de l’Ouverture de Till l’Espiègle de Richard Strauss et la création mondiale de Passage Éclair  du compositeur Raphaël Merlin (également chef d’orchestre et violoncelliste, notamment au sein du Quatuor Ebène), particulièrement inspiré par « l’asymétrie organologique de l’Octuor de Schubert où 3 instruments à vents donnent la réplique à 5 cordes ». Ce programme joué douze fois de janvier à septembre 2018, de Béziers à Saint-Omer, passe ce soir par la plus belle salle parisienne pour la musique de chambre.

 

Jean Lukas

A propos de l'événement

Schubert en grande forme
du Lundi 23 avril 2018 au Lundi 23 avril 2018
Théâtre des Bouffes du Nord
37 (bis), bd de La Chapelle, 75010 Paris

à 20h30. Tél. 0 1 46 07 34 50


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra